L'Avenir Agricole et Rural 07 octobre 2010 à 15h49 | Par E. DAUPHIN

HAUTE-MARNE - Ayez une longueur d'avance avec Grosjean Pneus

Les établissements Grosjean pneus ont organisé le jeudi 30 septembre, en partenariat avec leurs fournisseurs, une journée à Villiers-le-Sec, dédiée à un facteur d'efficacité souvent méconnu en grande culture : le pneu. Après la théorie, les participants ont assisté à des tests comparatifs «grandeur nature».

Abonnez-vous Réagir Imprimer

A cheval sur le pneumatique


Pas moins de 200 composants entrent dans la composition des pneus. Deux architectures existent : diagonal ou radial. C'est cette dernière qui a été développée dans le domaine agricole en raison de son empreinte au sol plus grande, de la souplesse de ses flancs et de la répartition optimale de la charge par cm2 dans l'empreinte au sol.
La pression de gonflage varie en fonction du poids supporté par le pneu et de la vitesse d'utilisation de l'outil utilisé. Le conseil pression va s'établir en fonction de la condition la plus pénalisante pour le pneu. S’il existe tant de modèles différents, c'est que les usages des clients diffèrent. Route et travail de traction sont des facteurs qui vont orienter le choix des pneumatiques. L'idéal étant d'avoir plusieurs montes de pneus: monte standard pour le labour et une monte jumelée pour répartir la charge. Se pose alors le problème du gabarit routier et la charge financière qui en découle. Mais la technologie avance vers des produits polyvalents, performants en champ et sur routes.

La technologie ultraflex de chez Michelin


Une fosse de démonstration a été préparée, avec différents passages de pneus. Avec un modèle standard, gonflé à 1,6 bar et une charge de 3,5 tonnes par pneu, l'ornière fait 12 cm de profondeur.
Avec un pneu série large de même dimension issu de la technologie ultraflex basse pression (brevet michelin) gonflé à 0,7 bars et la même charge par pneu, l'ornière est de 5 cm seulement.
Cette technologie basse pression permet au pneu de s'adapter au transport sur route, jusqu'à 60 km/h, malgré une pression de 0,7 bar.

- © AVENIR AGRICOLE

Pression au sol et rendement agronomique


L'avis de Jean-Michel Fondeur, conseiller au service Production Végétal à la Chambre d'Agriculture de Haute-Marne : il est certain que le niveau de tassement va jouer sur l'exploration du sol par les pivots et donc sur la capacité de la plante à se développer. Sur cette photo prise chez un adhérent, on voit clairement la pénalisation des pieds de colza en sol tassé par les passages d'engins pendant les semis d'août (cliché sortie hiver).

Course de bennes : l’écart se CREUSE

Principe : deux tracteurs identiques avec des bennes équipées en pneus différents : pneus standard modèle agribib gonflés à 1,6 bar contre pneus xéobib nouvelle génération à 0,7 bar de pression. Les attelages démarrent côte à côte afin de mesurer l'impact sur la facilité du tracteur à avancer et à porter. Un des tracteurs a plus de mal à avancer en raison de la profondeur de l'ornière qui le freine. Diminution du patinage et de la consommation, gain de rentabilité, sont quelques-uns des avantages de la monte basse pression.

- © AVENIR AGRICOLE

Partenaires de vos roues


La journée était dédiée aux pneumatiques, mais pas seulement. Grosjean pneus a invité ses principaux partenaires pour la réparation, la conception et la géométrie. Ainsi, le revendeur travaille avec les Ets Vesin, spécialisés dans la réparation à chaud du pneu. La société Mécaméral basée à Provins (77) est quant à elle spécialisée dans le matériel fer sur mesure. Elle travaille à distance avec les techniciens de Grosjean pneus pour fournir des roues sur mesure en fonction des spécifications de l'agriculteur. Jérôme Mongin s'explique «on a des demandes pour des jumelages avec des roues différentes, des entretoises spéciales, des adaptations spécifiques. On travaille sur devis à distance. Il existe beaucoup de modèles de jantes différents en fonction de la marque du tracteur».
Parlons à présent géométrie : sur tous les tracteurs, il y a une barre d'accouplement donc un réglage de géométrie. Comme sur une voiture, à l'usage, les dérèglements provoquent une usure prématurée des pneus à l'avant.  La société TIP TOP commercialise un modèle de géométrie laser. Cette nouvelle technologie est plus fiable et permet des réglages beaucoup plus fins...
Enfin, la FDCUMA a collaboré activement à l'organisation de celle-ci : recherche de tracteurs et de déchaumeurs Horsch identiques, relais en terme de communication auprès du réseau des CUMA et des syndicats agricoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2525 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2525 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui