L'Avenir Agricole et Rural 29 septembre 2016 à 08h00 | Par T.M.

Gérer et optimiser ses parcelles facilement

C’est un logiciel efficace pour gérer et suivre son parcellaire. En renseignant tous les travaux effectués dans vos champs, vous obtiendrez l’édition de vos cahiers réglementaires, vos marges brutes, la SPE...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
SURFACES POTENTIELLEMENT EPANDABLES
SURFACES POTENTIELLEMENT EPANDABLES - © S.R.

Mes p@rcelles

Mes p@rcelles est simple d’utilisation et il présente l’avantage d’inclure de nombreux services. En saisissant les interventions au champ, on met ainsi à jour ses cahiers réglementaires : le registre phytosanitaire, le plan prévisionnel de fumure et le cahier d’épandage. En plus de calculer l’IFT, le logiciel est très utile pour vérifier la conformité des produits phyto (doses homologuées, délais avant récolte, test de mélanges…) et une alerte est envoyée dès qu’une anomalie est détectée. Puisque la réglementation change régulièrement, la base de données phytosanitaire est actualisée toutes les semaines.

Pilotage de précision

Il est possible de mieux gérer ses apports d’azote. A la demande de l’agriculteur, un drone survole les parcelles pour analyser la biomasse, c’est-à-dire l’état végétatif des cultures. Après cette opération, une carte est réalisée pour moduler ses doses d’azote, il est même possible d’utiliser cette carte sur son matériel, à condition qu’il soit équipé. Dans ce cas le pulvérisateur pilote lui-même l’apport d’azote.

Pour le colza, le drone survole la parcelle 2 fois (en entrée et sortie d’hiver). On économise l’azote et on peut augmenter ses rendements. Pour le blé, le drone survole la parcelle pendant la montaison et mesure l’indice de nutrition azoté pour définir le besoin du troisième apport. On peut donc optimiser ses marges et améliorer son taux de protéines. Les cartes de préconisations sont validées par un conseiller agronome. Les cartes sont compatibles avec le matériel d’agriculture de précision.

Les rendez-vous étapes (1/2 journée de permanence) :

-Octobre : vérification des cahiers et assolement.

-Novembre : module économique marges brutes (groupe d’agriculteurs comparant leurs résultats économiques).

-Février : plan prévisionnel de fumure.

-Mars : carnet de pâturage.

-Avril/mai : PAC.

 

Des journées de formation initiale sont organisées pour les nouveaux abonnés

(2 jours),

les 11 et 20 octobre,

les 17 et 24 novembre et les 7 et 14 février.

Pour plus de précisions, veuillez contacter

Sophie Ruot,

Référente Mes p@rcelles

au 03 25 35 03 43.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui