L'Avenir Agricole et Rural 04 octobre 2007 à 00h00 | Par GROUPAMA GRAND EST

FOURRAGES - ATTENTION AUX INCENDIES

Des incendies provoqués par la sur-fermentation du fourrage se déclarent depuis quelques semaines dans plusieurs départements du Grand Est. Des mesures de précaution s’imposent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Nous vous rappelons que pour votre sécurité, il est impératif de mesurer le taux d’humidité à l’aide d’une sonde hygrométrique. N’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller pour obtenir des informations plus précises.
Lorsque le fourrage est rentré avec plus de 17% d’humidité, la température s’élève, les bactéries et moisissures prolifèrent rapidement. En effet, fourrage et humidité ne font pas bon ménage…un fourrage trop humide entraîne différents risques tant pour les hommes que pour les animaux. Quels sont tous ces risques ? Comment y remédier ?

 

Des risques multiples
Incendie
L’un des risques majeurs de la sur-fermentation est le déclenchement d’incendies, principalement en balles rectangulaires (dans ce mode de conditionnement, même la paille «chauffe»).


Qualité nutritionnelle insuffisante

Au niveau nutritionnel, le fourrage perd une grande partie de la matière nutritive initiale, celle-ci étant consommée par les micro-organismes. Un fourrage moisi et indigeste n’est pas bénéfique pour les animaux.


Problèmes pulmonaires

Lors de la distribution, les hommes et les animaux inhalent des mycotoxines élaborées par les moisissures. Cette inhalation peut entraîner des problèmes pulmonaires tant chez les hommes que chez les animaux.


Accidents

Lorsque les balles sont humides, elles se tassent davantage au stockage. Le tas perd sa stabilité et le risque d’éboulement est important.


Conditionnement et humidité
Selon le type de conditionnement, le taux maximum d’humidité n’est pas le même.

Vrac + séchage en grange (conditionnement) 20 à 30% (d'humidité)

Balle ronde  (conditionnement) 20 % maximum au presssage laisser sécher alors

Balle rectangulaire (conditionnement) Impérativement < 17% au pressage 

Mesure de l’humidité :

La seule solution pour éviter tous ces risques est de mesurer l’humidité du fourrage, en andain, avant de presser. Il est impératif pour chacun de s’équiper d’une sonde hygrométrique, appareil qui permet de mesurer l’humidité en andain et dans les balles.


Surveillance de la température

Pour ceux qui ne sont pas encore équipés, la surveillance de la température reste de mise mais ne peut récupérer la perte de qualité.
Un bon foin, c’est d’abord un foin qui se conserve bien !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui