L'Avenir Agricole et Rural 26 juillet 2012 à 11h52 | Par E.D.

Formation coninue - Entrepreneurs et responsables

Une quinzaine d’agriculteurs ont suivi la journée de formation complémentaire destinée aux Entreprises de Travaux Agricoles afin d’obtenir le certiphyto «Décideur en travaux et services».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Frédéric Berhaut, ingénieur conseil à la Chambre d’Agriculture, Arnaud Rigollot d’Essey les Ponts, Guy Millot de Mertrud, Denis Bouchot Essey les Ponts, Claude Malingre de Poissons, Joël Dauphin de Buxières les Clefmont.
De gauche à droite : Frédéric Berhaut, ingénieur conseil à la Chambre d’Agriculture, Arnaud Rigollot d’Essey les Ponts, Guy Millot de Mertrud, Denis Bouchot Essey les Ponts, Claude Malingre de Poissons, Joël Dauphin de Buxières les Clefmont. - © E.D.

Dans le cadre du plan Ecophyto 2018, il est prévu de former les utilisateurs à la réduction et à la sécurisation des pesticides. Il existe plusieurs certificats correspondant aux différentes activités professionnelles et fonctions exercée. (cf. notre édition du 13 juillet)

A partir d’octobre 2013, les exploitants agricoles qui réalisent des prestations dans le domaine de l’application de produits phytosanitaires devront être titulaires du certiphyto ainsi que leur personnel, et justifier d’un agrément  délivré par le Préfet de région.

Pour obtenir l’agrément, il faudra notamment :

- souscrire une assurance couvrant la responsabilité civile de l’entreprise

- être certifié par un organisme certificateur accrédité par le Ministère de l’Agriculture

- former tous les salariés au certiphyto, version «opérateurs»

Jusqu’au 1er octobre 2013, les entreprises peuvent continuer leur activité à condition d’être en possession du DAPA (Certificat de qualification pour les Distributeurs et Applicateurs de Produits Antiparasitaires à usage agricole) et d’avoir signé un contrat avec un organisme certificateur avant le 1er octobre 2012.

Une quinzaine d’agriculteurs, déjà titulaires du Certiphyto « Décideurs en exploitation agricole », ont suivi le module complémentaire d’une journée destiné aux entreprises de travaux agricoles au pôle Edgard Pisani. La matinée d’échanges en salle, animée par Frédéric Berhaut et Alix Chevrier, ingénieurs conseil à la Chambre d’Agriculture, a été suivie d’une visite sur le site expérimental SPEICE de Marbéville. Les chiffres cités ci-après proviennent de la DDT, de l’ARS et de la DREAL.

Tout un programme

Les pesticides sont définis comme des substances destinées à détruire ou à limiter le développement d’organismes vivants. Ils sont potentiellement dangereux pour la santé et l’environnement lorsqu’ils sont transférés vers les milieux naturels via le « lessivage » dans le sol et dans le milieu aquatique, ou la volatilisation dans l’air.

La mutation des molécules est bien souvent plus dangereuse que les molécules mères. A ce titre, l’accumulation de l’AMPA dans le sol, métabolite du glyphosate, est préoccupante selon l’Agence Seine Normandie. Cette matière active est l’herbicide le plus couramment utilisé. Elle est présente également dans de nombreux détergents.

La concentration en résidus est mesurée dans les eaux souterraines (aux points de captage) et les eaux de surface au regard des normes de potabilité établies à 0,1ug/litre d’eau maximum pour chaque matière active. Concrètement, le seuil est atteint avec seulement un gramme de produit dilué un étang d’une surface d’un hectare et d’un mètre de profondeur.


Voir la suite de notre article dans notre édition du 27 juillet 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui