L'Avenir Agricole et Rural 17 janvier 2008 à 00h00 | Par F.Thevenin

FORETS - Mieux valoriser les forêts de chaque particulier

A l’instar des départements limitrophes, la coopérative agricole à vocation forestière de Haute-Marne vient d’être créée sous le nom de CPF 52. Elle a pour président Charly Masse et pour objectif de valoriser au mieux le bois des propriétaires privés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Contrairement aux idées reçues, la forêt se détériore lorsqu'elle n'est pas exploitée. La CPF 52 veut yu remédier...
Contrairement aux idées reçues, la forêt se détériore lorsqu'elle n'est pas exploitée. La CPF 52 veut yu remédier... - © REUSSIR
Parce que la ruralité doit retrouver une place conquérante, parce que la Haute-Marne se trouve, en grande partie, en ZRR et parce que les concepts de développement durable, d’énergies renouvelables, de gestion durable et de Grenelle de l’Environnement sont d’actualité, la Coopérative des Propriétaires Forestiers de Haute-Marne vient d’être créée.
L’idée est de mettre en place une coopérative forestière sur le département, à l’image de ce qui s’est fait dans l’Aube, dans la Marne, dans les Ardennes avec 1 000 adhérents et, bientôt, dans la Meuse. Ce nouvel outil est devenu indispensable dans l’un des départements les plus riches en bois.
Sur les 245 000 hectares présents en Haute-Marne, 115 000 sont d’ordre privé pour un accroissement annuel de 900 000 m3 de bois dont seulement 600 000 m3 sont exploités. Cet or vert est donc sous valorisé d’autant plus que l’exploitation de 1 000 m3 de bois d’œuvre est créateur de 8 emplois. Pour les 300 000 m3 non exploités, il est possible de tabler sur la création de 2 400 emplois ! Ces 2 400 emplois viendraient s’ajouter aux 3 000 existants pour un total de 5 400 soit plus que la métallurgie. Ces emplois sont d’autant plus intéressants qu’ils ne sont pas délocalisables et que la matière première est renouvelable.
Charly Masse, le président de CPF 52, parle de facteurs d’activités diversifiées et d’emplois de proximité : «il est temps de tirer des revenus justes et sûrs de nos forêts tout en l’améliorant».

Juillet 2007

La nouvelle coopérative a reçu son agrément en juillet dernier. Elle s’engagera au côté de toutes les actions qui peuvent aller dans le sens du développement de la forêt : la création d’une entreprise, la mise en place de plateforme…
Pour y parvenir, des groupes (des sections) sont mis en place par secteur :
- Bois d’œuvre
- Gestion de la chasse ou comment valoriser le gibier à la suite des attributions ciblées
- Gestion de la biodiversité (champignons, truffes…)
- Accueil et valorisation du milieu par différentes formes de tourismes (randonnées à cheval, séjour connaissance de la forêt…)
- Epuration de l’eau et protection de l’eau avec la mise en place de TTCR
- Autonomie énergétique totale ou partielle
- Création d’entreprises et soutien aux existantes.


Esprit de coopérateurs

Les coopérateurs adhérents doivent apporter leurs engagements et leurs idées afin de valoriser un patrimoine haut-marnais inestimable. La ruralité devrait y trouver un complément d’activités par l’intermédiaire des communes et grâce à une participation active liée aux nouvelles perspectives qu’offrent les forêts.
Charly Masse assure la présidence de la CPF 52 grâce à ses engagements au sein de coopérative, au Groufor 52, au côté du CRPF, près de la Chambre d’Agriculture… Depuis plus de 20 ans, il a acquis de nombreuses connaissances en se frottant aux professionnels de la forêt. De plus, en tant qu’ingénieur-conseil, il sillonne depuis 30 ans le département et connaît parfaitement la richesse sylvicole haut-marnaise.
La coopérative et le Groufor 52, par la transparence de leur gestion et les conseils toujours accès sur une gestion raisonnée et valorisante de la forêt, l’ont motivé pour accepter la présidence du CPF 52. Son engagement de coopérateurs respectera les valeurs du mutualisme avec une gestion de proximité et afin de donner le juste prix aux biens des coopérateurs.

A SAVOIR

Les objectifs
de CPF 52

- Assurer la vente des bois au meilleur prix, sans risques financiers
- Assurer l’exploitation dans les meilleures conditions (qualité/prix)
- Exploiter la forêt afin de lui permettre de se développer et d’augmenter ses rendements
- Regrouper des productions limitées afin d’en assurer la commercialisation
- Prendre en compte tous les éléments économiques de la forêt et les développer
- Assister les intérêts des propriétaires coopérateurs dans les cadres administratifs et juridiques
- Participer à la création de sociétés ou de contrats avec des partenaires pour la valorisation des produits forestiers.

Les parts sociales sont fixées à 1,5 euros / ha pour 3 ans. Les petits propriétaires, pour des surfaces inférieures à 0,5 hectare, sont les bienvenus afin de générer une force… Les adhérents peuvent être coopérateur (propriétaire de bois) ou non coopérateur.

Un contact pour adhérer
CPF 52
Maison de l’agriculture
26 avenue du 109ème RI
52011 Chaumont Cedex
Tél : 03 25 35 03 86
Fax : 03 25 35 03 85

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui