L'Avenir Agricole et Rural 19 novembre 2008 à 17h42 | Par F.Thevenin

Finances - Le Conseil Général et l’agriculture haut-marnaise

Le service de l’agriculture du Conseil Général met en œuvre des dispositifs d’aides au monde agricole en contribuant parallèlement à la réalisation du contrat d’objectifs conclu avec la Chambre d’Agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En 2008, les engagements financiers du Conseil Général pour les aides à l’agriculture haut-marnaise s’élèvent, au total, à 1 550 577 euros.
En premier lieu, il a maintenu sa contribution de 161 596 euros en faveur de la Chambre d’Agriculture pour la mise en œuvre du contrat d’objectifs 2005/2009 arrêté par la profession agricole. 5 actions structurent ce projet départemental : accompagner les mutations des exploitations agricoles pour un développement durable, adapter les productions et activités aux attentes des marchés, optimiser les ressources humaines et l’organisation des moyens de production dans les exploitations agricoles, gérer la qualité des milieux et préserver les ressources d’eau et participer au développement territorial.

Soutien aux exploitations

Pour les exploitations, le Conseil Général apporte des aides directes. Par exemple, en matière de diversification agricole, cette aide est destinée à financer les investissements matériels réalisés pour la conduite d’expériences permettant d’évaluer le potentiel des créneaux innovants. En 2008, 51 000 euros ont été affectés à cette opération.
Autre exemple d’aide aux exploitations : avec la Région, l’ARCABE vise à soutenir les éleveurs dans leurs efforts de modernisation des exploitations. Même si le dispositif est clos depuis 2005, le Conseil Général avait voté un crédit de 44 000 euros en 2008 pour le paiement des dossiers instruits précédemment.
Le programme de mise aux normes des bâtiments d’élevage encourage les entreprises agricoles à conformer leurs bâtiments aux normes européennes en vigueur et de travailler dans de bonnes conditions tout en protégeant l’environnement. Le programme s’est terminé fin 2007 mais, pour 2008, le Conseil Général avait inscrit un crédit de 500 000 euros pour le paiement des dossiers instruits précédemment.
L’aide aux coopératives d’utilisation du matériel agricole est réservée au financement des premières acquisitions faites en commun par plusieurs exploitations agricoles de matériels destinés à la mise en œuvre d’une agriculture durable. En 2008, 20 000 euros ont été affectés à cette opération.

En 2008, le Conseil Général a également décidé d’élargir aux éleveurs équins le soutien accordé aux éleveurs bovins pour la présentation de leurs meilleurs animaux dans les manifestations d’élevage en dehors du département. Les résultats exceptionnels obtenus ont permis de souligner la qualité des élevages laitiers haut-marnais. Un crédit de 14 550 euros a été alloué pour ce dispositif.
Le Conseil Général, en partenariat avec l’ADMA de la Chambre d’Agriculture, finance l’organisation de visites d’exploitations agricoles pour les classes de l’enseignement primaire et secondaire. En 2008, la participation de la collectivité est de 31 000 euros.
Enfin, par suite du transfert de la compétence «Amenagment foncier» au département, 5 opérations initiées sous la responsabilité de l’Etat restent à terminer et 4 nouvelles opérations ont été lancées par le Conseil Général. Un crédit de 338 000 euros a été affecté pour ce programme 2008.

Garantir la sécurité sanitaire

Le laboratoire départemental d’analyse est accrédité pour 3 programmes d’analyse : immunosérologie animale, bactériologie animale et dépistage des ESST. Par exemple, cette année, 106 000 prophylaxies animales seront pratiquées pour un chiffre d’affaire de plus de 334 000 euros. En 2008, 978 000 euros ont été affectés au budget annexe du laboratoire départemental.
Le Conseil Général soutient également les éleveurs adhérents du GDS dans leurs efforts de maîtrise de l’état sanitaire de leur cheptel par la mise en œuvre d’actions volontaires de prophylaxie. Les plans de dépistage organisés portent sur le varron, l’IBR, le BVD et la paratuberculose. En 2008, 100 000 euros ont été versés au GDS pour développer ces actions.
Sous l’égide de la Chambre d’Agriculture, l’EDE assure l’identification et l’inventaire permanent des élevages, permettant ainsi la gestion des troupeaux et la traçabilité des animaux. L’action de l’EDE a été financée à hauteur de 30 490 euros en 2008.
Le Conseil général soutient également les actions de l’ADCL conduites sur la maîtrise de la qualité du lait. Il s’agit notamment des conseils aux éleveurs pour la définition d’itinéraires techniques adaptés aux évolutions et aux exigences de la filière. 12 196 euros ont été attribués en 2008.
A noter que la collectivité départementale soutient aussi le dispositif REAGIR destiné à coordonner les moyens d’accompagnement des agriculteurs confrontés à des situations sociales difficiles. Il a bénéficié d’une subvention de 10 000 euros.

Synthèse effectuée par Frédéric Thévenin

Le Conseil Général aide à la promotion de l’élevage haut-marnais en France.
Le Conseil Général aide à la promotion de l’élevage haut-marnais en France. - © F.THEVENIN

Les perspectives 2009

En 2009, le Conseil Général poursuit son soutien à l’agriculture haut-marnaise avec, en plus, deux orientations nouvelles : la production forestière et les analyses pour le dépistage des trichines.
En 2008, il a défini un dispositif en faveur de la production forestière en complément du plan de mobilisation régional. Une convention a été établie entre le département et la région pour coordonner l’intervention des deux collectivités.
En 2009, le Plan départemental en faveur de la production forestière sera mis en œuvre. Le Centre régional de la Propriété Forestière assure la sensibilisation des partenaires financiers à l’importance d’accroître des volumes de bois mobilisés. Un crédit de 45 000 euros pourrait être affecté à l’accompagnement technique sylvicole organisé par le Groupement de productivité et de développement forestiers de Haute-Marne (Groufor 52) et les experts forestiers libéraux.
Une aide exceptionnelle de 50 000 euros est à l’étude pour le lancement de la coopérative des producteurs forestiers de Haute-Marne (CPF 52), spécialement axée sur la commercialisation et la mise en œuvre de partenariats d’approvisionnement.

Le labo départemental d’analyses

Une augmentation des analyses pour le dépistage des trichines (parasite musculaire des sangliers) est à prévoir si la recommandation de la Fédération départementale des Chasseurs en matière de contrôle est suivie par ses adhérents.
En 2009, le laboratoire souhaite confirmer le travail engagé en 2008 pour proposer aux collèges de Haute-Marne une offre de service relevant de la sécurité alimentaire obligatoire, en application du «Paquet Hygiène» préconisé par la réglementation européenne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui