L'Avenir Agricole et Rural 29 septembre 2011 à 11h44 | Par G. EDME-CONIL

Filières locales - La Restau co invite le local sur ses tables

Depuis 2009, les «circuits courts» sont l’enjeu de nombreuses politiques de développement local. Il y a aussi du concret en Champagne Ardenne car le Conseil régional et les chambres d’agriculture de Champagne Ardenne mènent d’ores et déjà des actions pour rapprocher les gestionnaires et cuisiniers des lycées et les producteurs locaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Au cours de la première semaine d’octobre, un coup de projecteur sera mis sur leurs actions. En effet, du 03 au 07 de ce mois, 10 000 lycéens d’une vingtaine d’établissements, dont 5 haut-marnais, croqueront leur région servie sur un plateau.

Baptisée «Croque ta Région», l’opération démontrera qu’il est possible de manger local dans les lycées de Champagne Ardenne.Affiches et plaquettes sensibiliseront les lycéens aux valeurs du développement durable et des filières locales et leur donneront quelques repères sur l’agriculture régionale et sa diversité.

Les partenaires espèrent ainsi éduquer les adolescents au bon geste environnemental en marquant leur esprit par un repas différent des habitudes, et composé des produits frais locaux et de saison. Ils souhaitent aussi éveiller leur curiosité sur l’origine de leurs aliments, sur leur mode de production, de préparation et sur leur impact environnemental et économique.

«Croque ta région» est une action pilote qui devrait ouvrir des partenariats durables entre quelques établissements scolaires et quelques producteurs…..

Cette action n’est pas isolée et ne sera pas ponctuelle, elle s’inscrit dans une stratégie d’organisation des approvisionnements de la «restau co» régionale en produits champardennais s’appuyant sur un diagnostic des attentes et contraintes des «cuisines des lycées» et sur un inventaire de l’offre des producteurs. En effet, depuis mars 2011, chaque Chambre départementale a travaillé à la collecte des informations puis à leur analyse. Certaines comme la Haute-Marne ont déjà organisé quelques repas champardennais au printemps dernier et ont élargi leur diagnostic des besoins en enquêtant aussi collèges, centres de soins, restaurants administratifs ….

Un bilan très encourageant

Si l’analyse des retours d’enquête confirme l’existence de freins comme le coût de revient du repas ou les difficultés logistiques, elle révèle surtout un véritable intérêt des cuisiniers et des gestionnaires des cuisines collectives pour les produits locaux. En Haute-Marne, 27 des 29 cuisiniers rencontrés se sont engagés à servir un repas haut-marnais avant fin 2011.

Le comparatif de prix rassure aussi sur le fait que certains de nos produits champardennais sont tout à fait compétitifs telle la viande bovine qui profite d’économies sur les coûts logistiques. Par contre, pour d’autres comme les produits laitiers, principalement  fermiers, la différence de qualité ne permet pas d’aligner les prix. De même, aujourd’hui sur le territoire, l’offre de fruits et légumes est si faible que les producteurs n’imaginent pas pratiquer d’autres tarifs que ceux de la vente directe, bien sûr supérieurs à ceux d’un grossiste.

L’intérêt des collectivités pour les produits locaux se démontrera par des repas pilotes de plus en plus nombreux et rassurera de futurs producteurs. La «restau co»  offre ainsi des perspectives de diversification de l’agriculture locale vers des cultures légumières à l’instar du modèle jurassien. Car à Lons le Saunier, la démarche a été initiée, il y a 10 ans, par la cuisine centrale de la ville qui prépare aujourd’hui 5 000 repas par jour à base de produits locaux.

Depuis, collèges et lycées du département ont suivi peu à peu son exemple. Les agriculteurs voisins, mis en confiance, ont diversifié leur assolement en plantant oignons, carottes, pommes de terre …..  Pendant que des maraîchers se multipliaient, sécurisés dans leur installation par des débouchés fiables.

Mais encore, en Haute-Marne

Cuisiniers et gestionnaires de cuisines ont été invités le 28 septembre à découvrir les outils déjà en place pour les aider à proposer des produits locaux sur leurs plateaux. Il s’agit d’un annuaire des producteurs, d’un logiciel de gestion des commandes de viandes, de supports pédagogiques pour sensibiliser les élèves. En cette occasion, le lycée agricole associé à la démarche a proposé une visite de la Ferme des Antes et une dégustation de produits haut-marnais.

L’action «Croque ta région» dans les lycées se déclinera aussi auprès des collègiens lors de la semaine du goût rebaptisée « Au collège, Croque la Haute-Marne». Ensuite de la Toussaint à Noël, la Chambre d’agriculture et Promoviande espèrent organiser l’approvisionnement de 3 établissements par semaine pour que soient servis en moyenne 1000 repas haut-marnais hebdomadaires.

Une viande fédérative …

Dès maintenant, en Haute-Marne, l’enjeu prioritaire est de pérenniser des partenariats entre cuisiniers et approvisionneurs locaux et favoriser l’adaptation des filières aux débouchés départementaux. Pour cela, il est possible de s’appuyer sur la viande locale, ressource disponible permettant de garantir la qualité et la régularité d’approvisionnement des commandes. C’est pourquoi une animatrice, Célia Courcier, a été embauchée par Promoviande, syndicat interprofessionnel partenaire de la Chambre d’agriculture. Sa mission est de stimuler ces partenariats émergents, espérant qu’ensuite s’organisera la production de produits laitiers, légumes et fruits….

Nos viandes locales seront à l’honneur lors d’une «Semaine de la viande haut-marnaise» prévue du 14 au 20 novembre au cours de laquelle la Chambre d‘agriculture et Promoviande invitent tous les acteurs de la filière, éleveurs, bouchers, restaurateurs, abattoir, Interviandes à proposer des animations, des dégustations, des visites, des promotions tarifaires, des menus haut-marnais, un programme qu’elle rédigera et diffusera le plus largement possible.

Dès lors il est fait appel à votre candidature en tant qu’éleveur pour ouvrir votre élevage au cours de quelques heures à votre convenance lors de cette opération de communication tout public.

Appel à projet

Semaine de la Viande haut-marnaise

Entre les 14 au 20 novembre

Ouvrez vos portes au public

Vous pouvez nous aider en proposant une visite de votre élevage pour les scolaires, les professionnels, le grand public en soirée, en journée, en semaine ou le week-end , avec ou sans dégustation, avec vente de viande ou non, seul ou en partenariat avec un autre acteur de la filière.

Nous vous aiderons à construire votre projet d’animation mais faites-le nous savoir dès maintenant.

Promoviande : Célia Courcier :

03.25.35.00.60 – ccourcier@haute-marne.chambagri.fr - Fax : 03.25.35.03.34

Chambre d’Agriculture : Gratienne Edme-Conil 03.25.35.03.12

Formation VIVEA

Conduire une visite de son élevage pour faire connaître son métier et ses produits
Pour vous aider à bâtir un projet de visite pédagogique efficace adaptée à votre exploitation et à votre personnalité, la Chambre d’agriculture a sollicité l’intervention de Christophe Allouche référencé par le Centre Interprofessionnel des viandes.
Il animera un stage VIVEA prévu les 31 octobre et 04 novembre, d’ores et déjà inscrivez-vous

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2521 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2521 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui