L'Avenir Agricole et Rural 07 avril 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

FIEVRE CATARRAHLE OVINE

L’épizootie de fièvre catarrhale ovine (FCO - ou blue tongue) gagne du terrain avec de nouveaux foyers détectés, notamment vers l’ouest. La zone réglementée englobe désormais 75 départements. Cette propagation de la maladie transmise par un moucheron va relancer la vaccination. Les éleveurs volontaires sont désormais autorisés à réaliser la vaccination.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © REUSSIR 52

Quelle est la situation actuelle de la FCO en France ?

228 foyers au total, dont quatre nouveaux : 2 dans le Rhône (69), un dans l’Aveyron (12) et un en Haute-Savoie (74). Pour ce dernier département, il s’agit du premier foyer observé.

 

Ils perdent donc leur statut de ZSI. : Dont la HAUTE MARNE

En raison d’une reprise de l’activité vectorielle, 12 autres départements perdent leur statut de ZSI :

Loire-Atlantique (44), Maine et Loire (49), Indre-et-Loire (37), Loir-et-Cher (41), Seine et Marne (77), Haute-Marne (52), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Ain (01), Creuse (23), Loire (42), Drôme (26).

 

2/ échanges avec l’Espagne : co-signature et entrée en vigueur ce jour d’un nouveau protocole bilatéral.

La vaccination des troupeaux ne pouvant être effective avant le second semestre, l’Etat continuera de prendre en charge les analyses PCR individuelles pour les veaux de moins de 70 jours jusqu’au 30 juin 2016. Cette décision ne doit pas retarder la mise en place de la vaccination des troupeaux, sur laquelle comptent fortement les autorités espagnoles (réciprocité de conditions imposées aux éleveurs espagnols de ZR).

La propagation de la maladie en France devrait relancer la vaccination des troupeaux contre le sérotype 8 de la FCO.

 

Comment vacciner ?

En effet, l’arrêté du 25 février autorise désormais la vaccination volontaire contre le sérotype 8 par les éleveurs des cheptels ovins (en zones réglementées et indemne) et bovins laitiers (en zone réglementée). En élevage allaitant, la vaccination peut être réalisée par l’éleveur s’il n’a pas besoin de certification et enregistre les vaccinations dans le registre d’élevage.

Pour les bovins, le protocole prévoit une primo vaccination constituée de deux injections de trois à quatre semaines puis un rappel annuel en cas de besoin. Cinq populations d’animaux sont identifiées pour un usage prioritaire des vaccins commandés par l’État (voir ci-dessous).

Il est préférable de recourir au vaccin de Merial pour les bovins (réduction du délai d’installation de l’immunité à 10 jours post-vaccination et utilisation plus économe que le CZV qui est à favoriser pour les ovins). L’âge minimal à la vaccination avec le vaccin Merial est de 2,5 mois.

Dans tous les cas, demandez conseil à votre vétérinaire. Les vétérinaires doivent d’ailleurs tenir à jour la liste des élevages vaccinés ou pour lesquels une délivrance de vaccin a été faite. Si besoin, rapprochez-vous également du GDS de votre département, ou de la préfecture, pour connaître les modalités précises en vigueur ou les systèmes de quotas de vaccins mis en place.

Vous connaîtrez les aspects pratiques en consultant notre numéro de cette semaine en page 05

Bonne Lecture

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui