L'Avenir Agricole et Rural 21 avril 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

FDSEA : SEBASTIEN RIOTTOT PREND LE RELAIS

Le Conseil d’Administration a décidé d’aller au devant des adhérents pour débattre des acquis et de la stratégie syndicale. Sébastien RIOTTOT a été élu président en remplacement de Thierry LAHAYE qui a remis sa démission pour cause de manque de disponibilité professionnelle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sébastien Riottot est agriculteur à Latrecey sur une exploitation céréalière de 180 Ha et avec un atelier de poulets de chair.
Sébastien Riottot est agriculteur à Latrecey sur une exploitation céréalière de 180 Ha et avec un atelier de poulets de chair. - © JL BLONDEL

La vie statutaire de la FDSEA prévoit un renouvellement triennal de son Conseil, lequel est entre autre constitué de 6 représentants d’arrondissement élus lors de l’Assemblée Générale. Cette élection interviendra le 12 février 2017. Mais rien n’empêche le Conseil d’Administration de renouveler son bureau en cours de mandat.

 

Un nouveau Bureau

Thierry LAHAYE a souhaité alléger ses responsabilités syndicales en raison d’un projet professionnel (méthanisation) qui l’accapare considérablement. Par respect de la fonction, qui nécessite un engagement important, il a préféré remettre sa démission tout en restant un membre actif au sein du bureau. Sébastien RIOTTOT a accepté de prendre le relais et a été élu à bulletin secret par 18 voix sur 21 votants.

Françoise HENRY, qui a fait valoir ses droits à la retraite avait aussi remis sa démission. De même pour Gilles LAMONTAGNE, qui a quitté le département. Enfin, le très regretté Michel GALTON devait être remplacé.

Ont été élu à l’unanimité : Jean Marc PARCOLLET, Bruno JAQUET, Simon BOCKSTALL ainsi que Philippe BARBIER et Marc ANDRE (Responsable Cantonal de Longeau) en tant que Membres supplémentaires (cf encadré).

Sébastien RIOTTOT a déclaré vouloir prendre la mesure des nouvelles responsabilités qui lui sont confiées, dans un premier temps pour finir le mandat actuel,  en tenant compte des autres engagements qu’il assume à la MSA, EMC2 et au Service de Remplacement. Il compte évidemment beaucoup sur l’équipe renouvelée pour représenter au mieux les intérêts des adhérents et des agriculteurs haut-marnais dans les différentes instances.

 

Un congrès FNSEA de crise

Le congrès FNSEA qui s’est tenu à LAVAL, le 30, 31 mars et 1er avril, a confirmé l’état de crise généralisé de l’agriculture qui est enlisée dans un contexte économique mondial extrêmement difficile. Dans cette situation les filières et les Pouvoirs Publics devraient tirer dans le même sens. Or, le Ministre de l’Agriculture a été copieusement sifflé car il n’a pas fait le travail qu’il devait faire au plan européen et international. Certes, la profession agricole est elle-même peu unitaire à Bruxelles, mais rien n’empêchait Stéphane LE FOLL de prendre son bâton de pèlerin pour défendre l’agriculture de son pays qui ne cesse de perdre des places sur le podium. Le modèle agro écologique que le ministre a en tête, et sert à toutes les sauces, ne répond pas aux difficultés de ses administrés.

Quant aux filières, la FNSEA estime qu’il faut revoir le modèle de la formation des prix et des marges. Xavier BEULIN propose que le coût de production, qui est statistiquement et indiscutablement connu, serve de base à la détermination des prix de ventes. Le produit agricole ne doit plus être la seule variable d’ajustement. Le réseau syndical a pris des initiatives telles que la «charte des valeurs» pour le lait  et le «cœur de gamme» pour la viande bovine pour inverser cette tendance. Des palliatifs sont aussi mis en place au niveau de certaines enseignes qui assurent un retour au producteur sous forme de cotisation volontaire.

Le réseau syndical se penche enfin sur la restauration hors foyer qui est un pourvoyeur anormal d’importations. Le département de la Mayenne, qui accueillait le congrès, est exemplaire dans ce domaine puisqu’il a décidé d’incorporer 95 % de produits d’origine France, dont 40 % minimum de produits locaux. La région des Pays de la Loire est dans cette même dynamique. Cette initiative permet de contrecarrer des distorsions de concurrence qui se perpétuent avec les autres pays, lesquels pratiquent aussi un protectionnisme actif.

 

Trois réunions de conjoncture dans les arrondissements

Malgré les acquis syndicaux obtenus (plan de soutien à l’élevage, baisse des charges sociales, etc..), l’évolution des pratiques commerciales et les aggravations de contraintes réglementaires repoussées, les agriculteurs ont le sentiment (justifié) de ne pas voir le bout du tunnel. Les difficultés financières continuent de s’amplifier alors que les signaux restent négatifs sur les marchés. A cela s’ajoute une administration déplorable des soutiens européens.

Dans ce contexte, le réseau syndical n’a pas le droit à la résignation et le conseil d’administration de la FDSEA a décidé d’aller débattre de la stratégie à suivre pour les mois à venir. Des réunions sont programmées dans chaque arrondissement selon le calendrier suivant :

3 mai – Centre socio culturel de Wassy à 19 H 30

4 mai – Salle des Fêtes d’Heuilley Cotton à 19 H 30

10 mai – Salles 104-106 Maison de l’Agriculture à Chaumont à 19 H 30.

Retrouvez la suite de notre article dans notre édition papier

de cette semaine page 04

Bonne lecture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2469 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2469 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui