L'Avenir Agricole et Rural 07 janvier 2011 à 09h12 | Par D DAILLET GDS 52

FCO - Quelle protection pour 2011

La FCO, maladie virale vectorielle transmissible, a fait son apparition au cours de l’année 2006, d’abord en Belgique, puis Allemagne, au Luxembourg et en France. L’origine exacte de l’apparition de cette nouvelle pathologie en Europe du Nord n’est toujours pas démontrée. Au total, cette maladie aura touché 12 pays Européens.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le programme de vaccination mis en place de manière obligatoire au cours des deux dernières campagnes, a permis de stopper cette contamination. Au cours de la campagne 2009/2010, plus de 16 millions de bovins et 6 millions d’ovins ont été protégés. Le pari de plus de 80 % d’animaux sensibles vaccinés a donc été largement dépassé avec prés de 90 % sur l’ensemble du territoire. Cette réussite, nous la devons à l’engagement des vétérinaires qui ont su mettre les moyens pour réaliser ces vaccinations parfois difficiles, et surtout à l’engagement des éleveurs qui ont collectivement compris l’intérêt pour la protection technique et économique de leurs élevages.

Pour 2011

La réussite de ces deux campagnes de vaccination obligatoire a permis, à la demande des GDS et des organisations agricoles, d’assouplir le dispositif pesant sur les éleveurs.
La vaccination 2010-2011 devient volontaire et réalisable par l’éleveur lui-même sur les animaux de son élevage. La reconnaissance de l’éleveur dans l’acte vaccinal est l’une des avancées sur l’acte vétérinaire, obtenue par les GDS lors des états généraux du sanitaire.
Même si la vaccination FCO devient volontaire, il est important de maintenir un haut niveau de protection sanitaire des cheptels Haut Marnais. La mobilisation de tous, éleveurs, vétérinaires, GDS dans la réussite de cette nouvelle campagne, constitue le moyen le plus efficace pour éviter la réapparition de cette pathologie en élevage. Il ne faut pas baisser la garde.

La FCO n’est pas éradiquée à ce jour et elle reste une maladie grave dont il faut à tout prix éviter la réapparition.

Aussi le GDS 52 recommande une vaccination de prévention FCO, aussi large que possible, toutefois, si nous devions hiérarchiser des priorités empreintes de bons sens, nous établirions la préconisation suivante.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui