L'Avenir Agricole et Rural 27 août 2009 à 11h52 | Par JLBlondel

FCO le bout du tunnel - 53 FOYERS... seulement

Alors que le ministère vient de proroger la vaccination obligatoire jusqu’au 15 décembre 2009, la carte des zones réglementées a été récemment actualisée mais les foyers restent sporadiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
11 cabinets vétérinaires sur 14 ont refusé de gérer les aides publiques. Seuls, 6 départements sont entrés ainsi en dissidence, ce qui constitue une pénalité supplémentaire pour les éleveurs Haut-Marnais.
11 cabinets vétérinaires sur 14 ont refusé de gérer les aides publiques. Seuls, 6 départements sont entrés ainsi en dissidence, ce qui constitue une pénalité supplémentaire pour les éleveurs Haut-Marnais. - © REUSSIR

Pour l’année 2009, 53 foyers de FCO ont été déclarés au niveau national dont 4 BTV1, 3 BTV1 et 8 et 46 BTV8. A la même époque l’an dernier ont en avait 100 fois plus (4 543 BTV 8 et 19 BTV1). L’Est de la France est même totalement indemne.
L’épidémie est-elle passée ? C’est ce que signifie la carte ci-dessous, même si la vigilance continue de s’imposer et même si la crise de l’an dernier a encore des répercutions économiques aujourd’hui dans certains élevage, notamment au niveau de la fécondité.

Vaccination obligatoire ou volontaire ?


Les groupes de travail se multiplient au niveau national pour organiser la prochaine campagne de prophylaxie. La profession souhaite sortir de la vaccination obligatoire et, en toute hypothèse, de la prestation vétérinaire obligatoire, qui a été beaucoup trop onéreuse. Peut-on affirmer que le vaccin a été utile ? Probablement, mais la situation actuelle laisse aussi la porte entrouverte à d’autres hypothèses.
L’AFSSA dans sa logique de précaution, continue de préconiser la vaccination obligatoire ; les fabricants de vaccins aussi, mais pour d’autres motifs …
La FNSEA et ses Associations Spécialisées ont demandé que l’accès à la distribution du vaccin soit ouvert aux organisations de producteurs ayant un PSE. La vaccination volontaire par l’éleveur semble être acquise mais le débat butte sur la «certification» en cas d’export. La profession demande que l’obligation communautaire de vaccination de l’ensemble des troupeaux soit levée et que seuls les animaux exportés soient «certifiés». Si, dans ce cas, l’acte vétérinaire s’avère nécessaire, la profession demande que les pouvoirs publics fixent un tarif de base national.
En attendant, le ministère vient de publier un arrêté confirmant que la prophylaxie FCO restait bien obligatoire jusqu’au 15 décembre 2009… sans aide publique depuis le 30 juin ! Cette publication peut paraître provocante dans le cadre des débats en cours, même si elle est conforme aux engagements pris en décembre 2008. La profession qui n’a pas été consultée pour la prise de cet arrêté, espère que les pouvoirs publics seront à l’avenir plus transparent.
Personne n’a envie de reconduire le dispositif de vaccination de cette année, sachant que le plus important et le plus rassurant reste quand même de voir le bout du tunnel de cette crise sanitaire qui a fortement impacté nos élevages.

La Haute-Marne n’est pas concernée par la nouvelle modification de zonage qui provient de la confirmation de deux résultats positifs en BTV 1 et 8 dans le cadre de la surveillance sentinelle dans la Drôme et dans l’Eure. Le foyer de BTV1 de la Hte Marne provient d’un élevage d’alpagas détecté fin avril 2008.
La Haute-Marne n’est pas concernée par la nouvelle modification de zonage qui provient de la confirmation de deux résultats positifs en BTV 1 et 8 dans le cadre de la surveillance sentinelle dans la Drôme et dans l’Eure. Le foyer de BTV1 de la Hte Marne provient d’un élevage d’alpagas détecté fin avril 2008. - © GDS - 52

Rappel de la règlementation du mouvement
des animaux issus de la zone 1 - 8

 

Suite à la déclaration d’un foyer de fièvre catarrhale ovine – sérotype 1 à Lavigney (Haute-Saône), et dès la parution au Journal Officiel de l’arrêté ministériel définissant les zones réglementées, soit à partir du 3 mai, une partie du département haut-marnais passe en zone réglementée pour le sérotype 1 (ZR1-8), alors que le reste du département reste en zone réglementée pour le sérotype 8 uniquement (zone appelée ZV 1-8).

 

La zone réglementée 1-8 couvre les territoires suivants

arrondissement de Langres,          cantons de Chaumont-Nord,

canton d’Andelot,                         Chaumont-Sud et Chaumont-Ville

canton d’Arc-en-Barrois,               canton de Clefmont,

canton de Bourmont,                   canton de Nogent,

canton de Chateauvillain,             canton de Saint Blin.

 

Ce nouveau zonage n’a pas de conséquence en termes d’échanges intracommunautaires, mais il entraîne les modifications suivantes au niveau des mouvements nationaux :

- les animaux sortant de la ZR 1-8 doivent impérativement :

- ne pas présenter de signes cliniques,

- ET être désinsectisés ainsi que les moyens de transport,

- ET s’ils sont destinés à l’élevage : être vaccinés depuis plus de 30 jours contre les sérotypes 1 et 8 de la FCO ;
• ou, par dérogation, ne sont pas soumis à l’obligation de vaccination, s’ils ont :
• moins de 30 jours et sont nés de mères vaccinées (attestation du vétérinaire ou vérification du passeport de la mère),
• ou moins de 90 jours et :

- issus de troupeaux vaccinés, c’est-à-dire dont tous les animaux en âge d’être vaccinés l’ont été au moment du passage du vétérinaire (attestation du vétérinaire ou inscription par le vétérinaire sur les passeports des veaux «animal issu d’un troupeau vacciné contre le BTV1 avec signature et cachet) ;
- OU destinés à l’abattage après engraissement en bâtiment fermé et protégé contre les vecteurs ;
- OU soumis dans les 7 jours avant le mouvement à une épreuve sérologique ou virologique après respectivement 28 et 14 jours de protection contre les vecteurs,

- ET s’ils sont destinés à l’abattage ne peuvent se rassembler qu’en ZR 1-8.

Ce communiqué du 30 avril 2009 est toujours applicable.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui