L'Avenir Agricole et Rural 10 janvier 2019 à 10h00 | Par C. LECREUX

Favoriser les cultures à bas niveau d’impact

La Chambre d’Agriculture de la Haute-Marne accompagne les éleveurs dans leurs changements de pratiques afin de répondre au cahier des charges du Brie de Meaux. Plusieurs formations sont organisées sur le département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Répondre à l’exigence du cahier des charges du Brie de Meaux et favoriser la qualité de l’eau.
Répondre à l’exigence du cahier des charges du Brie de Meaux et favoriser la qualité de l’eau. - © C. Pruihl

L’agence de l’eau Seine Normandie, souhaitant développer les filières favorables à la qualité de l’eau, la Chambre d’Agriculture de la Haute-Marne avec ses partenaires (CA10, Alysé, CA51, CA55 et ULM), a répondu à un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI). L’objectif de l’AMI Brie de Meaux est de favoriser la mise en place et le maintien des cultures à bas niveau d’impact comme l’herbe, les légumineuses (luzerne), les cultures BIO notamment sur les zones à enjeux eaux et d’accompagner les éleveurs dans leurs changements de pratiques afin de répondre aux exigences au cahier des charges du Brie de Meaux.
Dans ce cadre, des réunions d’informations ont été organisées sur les départements de l’Aube, de la Marne, de la Meuse et de la Haute-Marne  ( 5 décembre à Joinville et le 7 décembre à Louze). Un tiers des exploitants haut-marnais producteurs de lait en AOP Brie de Meaux sont venus.

Au cours de ces réunions, les enjeux autour du cahier des charges (1) de la production laitière leur ont été présentés ainsi que l’outil de diagnostic d’adaptation réalisé par la CA52. Cet outil permet aux exploitants de se positionner et d’identifier les impacts techniques et économiques de la mise en conformité.
Des formations seront organisées sur ce thème  :
• Secteur Joinville : 31 janvier (1 journée) et 12 février 2019 (1/2 journée)
• Secteur du Der : 29 janvier (1 journée) + 5 février 2019 (1/2 journée).Afin d’accompagner les élevages dans cette démarche, une autre formation sera également prévue le 6 mars avec l’intervention d’Arvalis. Elle concernera les 2 volets du cahier des charges de l’AOP Brie de Meaux. Au programme de cette journée, le matin sur le pâturage et l’après-midi sur les prairies temporaires et les prairies (artificielles) à base de légumineuses.

Vous pouvez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 11 janvier 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2531 | janvier 2019

Dernier numéro
N° 2531 | janvier 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui