L'Oise Agricole 15 janvier 2021 a 10h00 | Par A.G.

Farine d'insectes : du potentiel mais beaucoup de questions

La production massive d'insectes nourris à partir de déchets alimentaires, pour l'alimentation animale et la production de biodiesel, pourrait, en 2030, réduire la dépendance de l'UE aux importations de protéines végétales et faire baisser les prix des céréales. Mais des obstacles légaux empêchent encore ce scénario de se réaliser.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
D’ici 2030, l’industrie des insectes devrait produire 23 Mio t de farine de protéines et 6 Mio t d’huile, ce qui équivaut à 5,4 % de la consommation mondiale de farine de protéines et 2,5 % de la consommation d’huile.
D’ici 2030, l’industrie des insectes devrait produire 23 Mio t de farine de protéines et 6 Mio t d’huile, ce qui équivaut à 5,4 % de la consommation mondiale de farine de protéines et 2,5 % de la consommation d’huile. - © Ynsect

La production d'insectes pourrait contribuer de manière significative à l'économie circulaire, en réintroduisant des nutriments des déchets alimentaires directement dans la chaîne alimentaire et en améliorant légèrement le déficit en protéines dans l'UE, estime la Commission européenne dans une évaluation prospective à l'horizon 2030, présentée dans le cadre de ses perspectives agricoles 2020. Une production massive d'insectes pour l'alimentation animale aurait   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2642 | mars 2021

Dernier numéro
N° 2642 | mars 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous