L'Avenir Agricole et Rural 11 juin 2015 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

ENVIRONNEMENT : RESTAURER LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE DE LA VALLÉE DU RONGEANT

Une quarantaine d’élus de trois départements sont venus constater les travaux d’aménagement réalisés sur la Pisancelle et le Rongeant. Ce fut l’occasion d’échanger sur le projet avec l’ensemble des acteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La délégation s’est rendue à la ferme de la Mothe.
La délégation s’est rendue à la ferme de la Mothe. - © T MORILLON

Cette journée était organisée par la Cellule d’Assistance Technique à l’Entretien des Rivières (CATER), service de la Chambre d’Agriculture de la Marne, avec l’appui financier de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie. Joël Agnus, président du Syndicat Intercommunal d’Aménagement Hydraulique (SIAH), maître d’ouvrage était accompagné de représentants des syndicats d’entretien des rivières et des communautés de communes de la Haute-Marne, de la Marne et de la Meuse. La Fédération Départementale des Pêcheurs de Haute-Marne était aussi présente, ainsi que différents intervenants techniques. Lors de cette journée, la délégation a pu s’informer des différents scénarios envisagés pour ce projet, échanger avec les maîtres d’oeuvre et constater les travaux entrepris en 2013/2014. Ce fut aussi l’occasion de mettre en relation les élus qui travaillent sur un même cours d’eau.

 

Moins d’inondation, plus de poissons

L’un des objectifs de ce chantier est d’anticiper les risques en matière de rupture de barrages et d’inondation, notamment au niveau de la commune de Poissons sujette aux crues. Mais ce n’est pas tout, le Rongeant est identifié comme «réservoir biologique intéressant» par l’Agence de l’Eau. Les travaux ont donc aussi pour vocation la réhabilitation physique totale  de la Pisancelle sur 5,5 km et la restauration de la continuité écologique de l’intégralité du bassin versant du Rongeant, soit 26 km.

La continuité écologique, c’est la libre circulation de l’eau, des sédiments et des espèces aquatiques vivantes. Elle est essentielle pour préserver l’équilibre naturel d’une rivière. La continuité est notamment entravée par les barrages dits «infranchissables» empêchant les poissons de circuler librement dans les cours d’eau. Le Rongeant étant classé en liste 2, la restauration de sa continuité écologique était donc obligatoire avant fin 2017.

en  consultant notre page 06 vous découvrirez notre article entier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2471 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2471 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui