L'Avenir Agricole et Rural 07 août 2014 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

ENVIRONNEMENT, INTERLUDE ET CALENDRIER D'ÉPANDAGE

La réglementation liée à la Directive Nitrates est de plus en plus complexe. La Chambre d’agriculture de la Haute-Marne vous propose, tout au long de la campagne, des articles calés sur le calendrier cultural afin de vous accompagner au mieux dans l’assimilation de ces nouvelles réglementations. Le premier de cette série concerne la gestion de l’interculture et des épandages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © REUSSIR

Dans le contexte de contentieux entre la Commission Européenne et l’Etat français au sujet de la Directive Nitrates, les textes nationaux, départementaux et régionaux s’accumulent depuis décembre 2011. Difficile alors de s’y retrouver… D’ici là, ce sont toujours les règles les plus contraignantes qui s’appliquent, entre le 4ème programme et les nouvelles règles du programme d’action national, en particulier pour l’interculture.

La situation devrait se stabiliser au mois de septembre avec la signature du programme d’action régional.

 

Gestion de l’interculture longue

La couverture des sols est obligatoire pour toute interculture longue à l’exception des cas suivants : récolte tardive après le 1er septembre (ou le 5 septembre, date proposée dans le Programme d’Action Régional, y compris pour les maïs ensilage), dérogations pour destruction de vivaces, lutte contre les adventices et les limaces, broyage ou ramassage des cailloux, parcelles sur sols à plus de 30% d’argile. En cas de dérogations, il faudra fournir une déclaration préalable à l’administration et continuer à réaliser un bilan azoté pour les parcelles concernées.

La nouveauté à venir réside dans la double contrainte suivante :

- Le couvert à l’interculture devra être maintenu au moins 2 mois

- Il ne devra pas être détruit avant une date limite (15 octobre ou 1er novembre selon les zones)

 

Quelle couverture des sols ?

Dans le cas général, la couverture des sols est obtenue soit par l’implantation d’une culture intermédiaire piège à nitrates (=CIPAN), soit par l’implantation d’une culture dérobée (= CIPAN que l’on récolte), soit par des repousses de colza denses et homogènes spatialement. Les repousses de céréales denses et homogènes spatialement sont également autorisées dans la limite de 20% des surfaces en interculture longue à l’échelle de l’exploitation. Les CIPAN doivent être implantées avant le 10 septembre.

Les chaumes et les légumineuses sauf en mélange ne sont pas comptabilisés en tant que CIPAN.

 

Cas particulier des intercultures longues après maïs grain, sorgho ou tournesol

Selon la réglementation actuelle, malgré une date de récolte tardive, les sols doivent être couverts après ces cultures. Toutefois, la couverture peut être obtenue par un broyage fin des cannes qui seront enfouies dans les 15 jours suivant la récolte. Cette mesure ne s’applique pas s’il y a un enjeu local à laisser les cannes (ex : grues cendrées, zone du Der). Il n’y a pas d’alternative pour le maïs ensilage mais le 5ème programme devrait régler le problème en accordant une dérogation en cas de récolte postérieure au 5 septembre (cf. ci-contre).

 

Destruction des CIPAN et repousses

La destruction chimique des CIPAN et repousses est interdite sauf :

-Sur les îlots en Techniques Culturales Simplifiées

-Ou sur les îlots destinés à des légumes, cultures maraîchères ou porte-graines

-Ou sur des îlots infestés dans leur ensemble par des adventices vivaces sous réserve d’une déclaration à l’administration.

 

 

Concernant les fertilisants N minéraux de type III, n apport à l’implantation de la culture dérobée est autorisé sous réserve de calcul de la dose prévisionnelle. Les îlots culturaux concernés feront ainsi l’objet de deux plans de fumure séparés : l’un pour la culture dérobée et l’autre pour la culture principale.

Les apports réalisés sur la culture dérobée sont enregistrés dans le cahier d’enregistrement de la culture principale. Cette fertilisation est limitée à 70u N efficace/ha pour l’apport organique et à une dose plafond d’azote pour les cultures dérobées de :

- 80 u pour le ray grass italien

- 60 u pour les autres dérobées sans légumineuses

- 50 u pour les autres dérobées avec légumineuses

- 0 u pour les légumineuses pures

RAPPEL : Aucun apport d’azote minéral n’est par contre autorisé sur CIPAN.

Pour la suite…

Le texte régional devrait apporter de nouvelles contraintes en matière d’épandage des effluents (pour le type lisier en sortie d’hiver, allongement de la période d’interdiction d’épandage allant de 0 à 15 jours selon les zones ; sur les CIPAN à base de légumineuses). Dès la parution de l’arrêté définitif, nous vous communiquerons les nouveaux éléments.

 

 

 


A lire dans nos pages 04 et 05 de nos édition de cette semaine


-RAPPEL DES RÉGLES D'ÉPANDAGE SUR COUVERTS

-FERTILISATION ORGANIQUE : PERIODE D'INTERDICTION DÉPENDANTE DES CIPAN

-ET LE CALENDRIER D'INTERDICTION D'ÉPANDAGE DES FERTILISANTS



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui