L'Avenir Agricole et Rural 17 septembre 2015 à 08h00 | Par T.M.

Entre technologie et innovation AGRONOMIQUE

La 9ème édition des journées pro étaient organisées à la ferme de la Lucine les 9 et 10 septembre. Deux jours riches en enseignements, ponctués par des intervenants spécialisés et des démonstrations de machines.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une machine capable de pulvériser à 30 cm de la cible.
Une machine capable de pulvériser à 30 cm de la cible. - © T.M.

L’expérience Horsch

L’agriculture en mutation

La première journée était axée sur le thème du big data agricole, c’est-à-dire une conduite connectée des cultures. Un sujet très actuel puisque le monde agricole est en train de vivre une véritable révolution numérique, l’entreprise Horsch est d’ailleurs proactive de ce mouvement qui est en train de se démocratiser. Il faut dire que les termes de big data, cloud ou apps feront bientôt partie intégrante du vocabulaire de l’agriculture de demain. Plusieurs personnes ont été invitées pour expliquer les nouvelles applications pour le développement de l’agriculture de précision et plus particulièrement le Controlled Traffic Farming (CTF), le semis et la pulvérisation de précision. Le CTF est un concept d’agriculture à circulation raisonnée, il s’agit de diminuer au maximum l’impact du passage des machines sur le sol en raisonnant la circulation de chaque véhicule, en amont de la campagne de travaux.

Maximilien Brabec, expert en stratégie de l’innovation a expliqué comment l’économie durable est devenue l’enjeu majeur de notre époque et la place stratégique que l’agriculture doit occuper. Hervé Pillaud, agriculteur en Vendée a apporté son témoignage, c’est un véritable partisan de l’utilisation du numérique dans les exploitations. Il milite pour une agriculture connectée afin de faciliter le travail, améliorer la productivité et assurer la traçabilité des productions jusqu’à l’assiette des consommateurs. Claude Risac est également intervenu, directeur des relations extérieures du groupe Casino, il entretient des relations étroites avec le monde agricole, il est d’ailleurs membre fondateur du réseau FARM (Fondation pour l’Agriculture et la Ruralité dans le Monde). Sa participation fut axée sur la traçabilité, un sujet qui tient particulièrement à coeur les consommateurs actuellement. Tous ces intervenants se sont ensuite retrouvés à l’occasion d’une table ronde animée par le journaliste José Diz.

Chercher l’efficacité

La deuxième journée avait pour thème les graminées résistantes. Theodor Leeb, directeur de l’entreprise Horsch Leeb Applications Systems, a rappelé que les plantes s’adaptent si elles reçoivent trop souvent la même matière active, elles « mutent » en développant une résistance. « Les dernières molécules d’herbicides datent de 1985, depuis, aucune autre n’est apparue, l’industrie chimique se retrouve bloquée, il faut trouver des solutions alternatives ».

Les solutions retenues par Theodor Leeb passent par une diversification des cultures. Beaucoup d’agriculteurs font des rotations courtes (plus simple et davantage de rendement). Mais ce système trop intensif peut être catastrophique sur le long terme, en Angleterre certaines surfaces ne sont plus cultivables car il y a trop de vulpin. Il est donc conseillé d’allonger les rotations. Le travail du sol et les techniques de semis doivent être optimisés, il vaut mieux préparer le lit de semis immédiatement après la moisson. Il faut optimiser les techniques de pulvérisation afin de réduire les pertes liées à la dérive (perte de gouttelettes) et avoir une couverture optimale du sol, de cette façon on améliore l’effet des herbicides. « Il faut réduire l’intensification, trouver un compromis entre bon rendement et lutte contre les résistances » indique Theodor Leeb.

Vous pourrez lire la suite de cet article dans notre édition du 18 septembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2397 | juin 2016

Dernier numéro
N° 2397 | juin 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui