L'Avenir Agricole et Rural 17 octobre 2013 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

ENERGIES RENOUVELABES - REDUIRE SA FACTURE ÉNERGÉTIQUE, C'EST POSSIBLE

EDF accompagne des projets dans la zone de proximité autour de Bure-Saudron. Le Gaec de la Chantrerie fait un premier bilan très positif de son investissement sur le bloc de traite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Alain Jeanblanc EDF, Thomas Girardot, et Bertrand Dufresnoy Chambre d’Agriculture.
De gauche à droite, Alain Jeanblanc EDF, Thomas Girardot, et Bertrand Dufresnoy Chambre d’Agriculture. - © T Morillon

EDF et la chambre d’agriculture poursuivent conjointement une politique volontariste en faveur du développement économique de la Meuse et de la Haute-Marne. Ce sont des départements pilotes pour la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables.

Jusqu’au 31 décembre 2013

Un appel à projet existait déjà avec la mise en place d’installations photovoltaïques sur les toits de bâtiments agricoles. Une impulsion supplémentaire est donnée avec la volonté de développer les économies d’énergie en salle de traite pour les exploitants laitiers situés dans la Zone de Proximité du laboratoire de recherche de Bure-Saudron(Arrondissement de St Dizier +canton de st Blin). Depuis 2011, EDF a lancé un appel à projets pour l’équipement en matériels permettant l’économie d’énergie, notamment par la récupération des calories issues du refroidissement du lait lors de la traite. Cette opération se fait en collaboration avec les laiteries, la chambre d’agriculture et EDF. L’appel à projet continue jusqu’au 31 décembre 2013 et permet certaines subventions. Les démarches sont très simples, pour constituer un dossier, il suffit de se tourner vers la chambre d’agriculture de Meuse ou de Haute-Marne.

 

Tester la consommation

Pour valider la mise en œuvre des équipements aidés, des campagnes de mesures en avril et en août ont été effectuées dans l’exploitation laitière de M. Girardot, dans la commune de ST Urbain Maconcourt, qui comporte un troupeau d’une centaine de vaches. Le bureau d’études BET HUGUET de Nancy a donc réalisé une campagne de mesure avant et après la mise en place de nouvelles installations : un pré refroidisseur à lait et un chauffe-eau thermodynamique pour analyser les diminutions des dépenses énergétiques. Le pré refroidisseur est composé d’un échangeur tubulaire tout inox permettant l’échange de calories entre le lait de traite et la distribution d’eau pour les abreuvoirs, il est installé en amont du tank. Le chauffe-eau thermodynamique est composé d’une pompe à chaleur air/eau, d’un ballon d’une capacité de 300 litres et d’une résistance électrique d’appoint. Cet appareil est installé en amont des ballons électriques eau chaude à l’intérieur du bâtiment. Vendredi dernier, Alain Jeanblanc, agent EDF et Bertrand Dufresnoy, chargé de mission énergie en agriculture ont remis le rapport d’analyse à Thomas Girardot.

 


En consultant notre numéro de cette semaine, vous pourrez lire le rapport d'analyse, analyser  le bilan et connaître les acteurs liés à ce projet. Lisez notre page 05.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2483 | février 2018

Dernier numéro
N° 2483 | février 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous