L'Avenir Agricole et Rural 26 mars 2020 à 08h00 | Par H. HERTGEN

En Cuma : même confiné, on a des idées

Comment vivent les agriculteurs en cette situation de crise sanitaire et de limitation des déplacements ? Enquête auprès des CUMA du Grand Est, une des régions la plus touchée par l’épidémie de coronavirus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Confiné avec mes vaches qu’est ce qui est vital ? Il y a pire dans la vie que notre métier !» sourit Matthieu Goehry, le président de la Cuma de la Rosée.
« Confiné avec mes vaches qu’est ce qui est vital ? Il y a pire dans la vie que notre métier !» sourit Matthieu Goehry, le président de la Cuma de la Rosée. - © FRCUMA

Chez Matthieu Goehry, le président de la Cuma de la Rosée à Wingersheim-les-Quatre-Bans dans le Bas-Rhin, l’heure est à l’adaptation. Cette semaine, ce jeune président explique “avec le confinement, on s’adapte et on a d’abord l’impression qu’on a plus de temps”. Mais au final cette semaine s’annonce chargée, car la CUMA vient d’investir dans un nouveau tracteur et il a fallu s’adapter aux mesures que vient de préciser le gouvernement.

Heureusement la CUMA de la Rosée, comme beaucoup de groupes en agriculture, a fait le nécessaire pour que tous les adhérents communiquent entre eux grâce à l’application “WhatsApp”. Le président a alors échangé avec ses adhérents pour savoir comment s’organiser pour que tous puissent bénéficier du tracteur comme prévu.

Il a donc été décidé que le premier à utiliser le tracteur devait le faire pendant un minimum de 12 heures qui est la durée pour que le virus disparaisse. Celui qui utilise le tracteur réalise le travail chez les autres adhérents et de ce fait il n’y a qu’un utilisateur et pas de risque de contamination. Un planning a été mis en place avec un roulement d’un adhérent par jour.
A la Cuma des trois rivières en Meurthe-et-Moselle qui possède également un tracteur, “la CUMA a mis à la disposition des adhérents des lingettes désinfectantes à l’intérieur du tracteur” précise le président, Etienne Masson, agriculteur à Jolivet.

Les moyens de communication importants

Depuis plusieurs mois, la FR CUMA Grand Est sensibilise les Cuma à la dématérialisation et aux moyens de communication entre adhérents et entre Cuma. Pour exemple, la Cuma des Madeleines dans la Meuse a activé et utilise pleinement une adresse spécifique (et non l’adresse du président). Les seuls à y accéder sont Romain Marchal le président et Nicolas Billon le trésorier.

Période des AG

La majorité des assemblées générales de Cuma se déroulent en ce moment. Il est possible de réaliser l’AG à distance si les statuts le permettent. En effet dans la nouvelle version des statuts, il s’agit d’une option possible (une case à cocher). Le compte rendu avec les explications économiques peuvent être envoyés par mail et les votes peuvent se faire à distance. Dans tous les cas, il est conseillé de contacter son animateur qui saura informer sur les aspects juridiques liés à l’AG, sur les préconisations concernant la création de l’adresse mail ou sur la dématérialisation des aides.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2618 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2618 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui