L'Avenir Agricole et Rural 09 juillet 2015 à 08h00 | Par T. Morillon

En attendant la pluie...

2015 est encore une campagne fourragère compliquée ! Voici un état des lieux avec des témoignages d’agriculteurs haut-marnais et les conseils du Pôle Elevage de la Chambre d’Agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le maïs est cruellement en manque d’eau, particulièrement sur les sols caillouteux.
Le maïs est cruellement en manque d’eau, particulièrement sur les sols caillouteux. - © P.G.

Après un printemps assez favorable à la pousse de l’herbe, des récoltes et des foins de qualité et en quantité correcte, on pouvait s’attendre à une reconstitution des stocks, mais depuis quelques semaines les choses se compliquent : début de sécheresse, canicule, et à nouveau sécheresse ? Ce coup de chaud arrive plus tôt que d’habitude et l’avenir est incertain, il faut donc rester attentif et anticiper en attendant que la pluie tombe. Ce sont surtout les maïs qui interrogent, si la pluie ne revient pas sous 10 jours, la situation sera très préoccupante et proche de l’année 2003. Nous vous proposons un tour de Haute Marne en compagnie des professionnels de Haute-Marne Conseil Elevage.



Stephane Hirtzberger, la ferme des Antes, canton de Chaumont

Les pâtures sont sèches tôt en saison, nous déplaçons les animaux dans la vallée pour pâturer les repousses prévues en regain. Quant aux foins, ils sont de bonne qualité avec des rendements satisfaisants. Du côté des animaux, nous préférons reporter les inséminations.

 

Denis PEIGNEY, canton de Chalindrey

Les récoltes de foin sont de meilleures qualités qu’une année normale. Sur les fauches précoces nous avons des bonnes repousses qu’il faut pâturer. Pour l’instant, les maïs sont corrects, néanmoins, nous réservons un maximum de paille si la sécheresse venait à durer.

 

Pierre-Yves NEYRET, GAEC de la Losne, Canton de Villegusien-le-Lac

L’état des maïs est inquiétant. En vallée les fortes pluies de début mai ont empêché la levée et les grains ont pourri dans le sol. Les resemis du 20 mai supportent très mal les conditions climatiques actuelles. Sur le plateau, les maïs sont encore beaux… mais pour combien de temps ? Les réserves hydriques sont consommées. Les semis d’herbe que nous avons fait sont dans le même état. Pour les vaches, la production a tenu jusqu’à vendredi mais l’ingestion diminue, la mise en route des «douches à vaches» est fortement appréciée.

Pascal ROLLAND, GAEC POMMEROL, Canton de Châteauvillain

Nous venons de récolter les escourgeons avec des rendements très corrects, nous attendons de voir ce que feront les blés. La floraison des maïs démarre sur des plantes bien développées, si nous pouvions bénéficier de 10 mm dans les jours à venir ce serait parfait. Côté stocks nous travaillons la question depuis plusieurs années et nous sommes couverts pour 6 mois. Ce n’est pas le cas de tout le monde, il faudra se couvrir en paille et nous souhaitons que les céréaliers viennent en aide à l’élevage. Enfin du côté du troupeau, la chute de production laitière reste modérée, la présence de ventilateurs et de brumisateurs apporte un confort indéniable aux vaches.

Retrouvez la suite de cet article dans notre édition du 10 juillet 2015.

Dans l’immédiat, que peut-on faire ?

* S’assurer que les bêtes aient suffisamment d’eau. Il faut faire obligatoirement et régulièrement un tour de parc.

* Etre attentif aux veaux, quand il fait trop chaud, les niches deviennent des fours.

* Valoriser les deuxièmes coupes, il faut le faire le plus vite possible.

* En cas de baisse des rendements de maïs, il faut garder de l’ensilage herbe et donner le foin de qualité aux animaux qui ont le plus de besoins.

* Si la pluie n’est toujours pas tombée cette semaine, il faut commencer à s’approvisionner en paille. Les génisses et les bœufs peuvent passer un hiver en se nourrissant de paille (comme cela était le cas en 2003)

* Ressemer des dérobées derrière les céréales.

* Limiter les bouches à nourrir (avancer les ventes de réformes)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui