L'Avenir Agricole et Rural 14 janvier 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

ELEVAGE : QUAND DÉCLARER SON ABA

E La période de dépôt de son Aide aux Bovins Allaitants a commencé dès le 1er janvier et s’étend jusqu’au 17 mai 2016. Ainsi, les éleveurs disposent de plus de 120 jours pour faire leur télédéclaration sur Télépac. Une période de dépôt longue qui pourrait inciter les éleveurs à ne pas se presser pour faire leur demande mais les éleveurs peuvent avoir un réel intérêt à déposer leur demande dès aujourd’hui.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Respect du critère de productivité

Pour être éligible à l’aide, les éleveurs doivent respecter des conditions pour prouver le caractère allaitant de leur cheptel. Ils doivent notamment respecter le critère minimum de productivité de 0.8 veau par vache.

Pour le calcul du ratio de productivité, les veaux pris en compte sont ceux nés sur une période de 15 mois précédant le 1er jour de la période de détention obligatoire (PDO) et qui conduisent à une durée moyenne de détention des veaux de 90 jours ou plus à partir de leur naissance.

A savoir que la durée de détention individuelle de chaque veau est plafonnée à 180 jours pour le calcul afin de neutraliser le maintien des génisses de renouvellement qui aurait pour effet de faire augmenter de manière artificielle la durée moyenne de détention des veaux.

Ce critère de productivité est facilement respectable dans les élevages même avec un taux de mortalité des veaux relativement élevé ou un IVV qui s’allonge. En revanche, c’est le nombre de vaches présente au moment du dépôt de la demande qui peut être limitant.

 

Quel nombre de vaches éligibles ?

Le nombre maximum de vaches éligible à l’ABA est le nombre de vaches qui seront présentes tout au long de la PDO, c’est-à-dire à partir du lendemain du jour du dépôt de la demande jusqu’à 6 mois plus tard, sachant qu’il est possible de remplacer un animal engagé qui sortirait de l’exploitation.

Ainsi, quel qu’en soit le motif, l’éleveur peut remplacer une vache éligible par une autre vache ou une génisse à condition que ce remplacement ait lieu dans les 20 jours calendaires suivant la sortie. Lorsque des génisses remplacent des vaches engagées et sorties, le nombre des remplacements réalisés avec des génisses ne peut toutefois pas dépasser 30 % de l’effectif primable en fin de PDO.

A noter que tout mouvement (entrées et sorties) concernant le troupeau doit être notifié à l’EDE dans les 7 jours qui suivent l’événement. Un animal concerné par une notification hors délais est inéligible.

 

Pour la campagne 2015, c’est ce nombre de vaches détenues pendant la PDO qui était éligible. Pour 2016, on ne sait pas encore si cela sera le même fonctionnement ou si le nombre de vaches éligibles pourraient être minimisé par une nouvelle référence comme cela devait être le cas pour 2015. Ainsi, il est conseillé de déposer sa demande lorsque le nombre de vaches est maximum sur l’exploitation.

Importance de la période de vêlage pour la date de dépôt

Selon la période de vêlage, automne ou printemps, il est plus ou moins avantageux d’attendre pour déposer sa demande. Sachant que dans les deux cas le critère de productivité n’est pas un facteur limitant.

Pour les éleveurs avec une période de vêlage sur l’automne, il est préférable de déposer sa demande assez tôt dans l’année lorsqu’un maximum de vache est encore présent. Si le dépôt se fait plus tardivement sur le printemps, les vaches vides et celles ayant eu un veau mort seront réformées et ne seront donc plus présente pour la prise en compte de l’effectif primable.

Les vaches sans veau pourront être réformée pendant la PDO (6 mois à partir du jour de la demande) et être remplacée par des génisses à hauteur de 30%.

 

Pour les éleveurs avec un période de vêlage au printemps, le nombre de vache est minimum en début d’année car les réformes sont sorties. Il est donc préférable d’attendre qu’un maximum de génisses aient mis-bas et soient comptabilisées comme vaches allaitantes pour l’effectif primable de l’ABA.

 

Ainsi selon le système, il peut être judicieux de déposer votre demande d’ABA dès maintenant alors que pour certains il faudra attendre qu’un maximum de vêlage aient lieu sur le printemps. Dans tous les cas, il vaut mieux faire sa demande lorsque le nombre de vache sur l’exploitation est au maximum sachant que les génisses qui n’ont pas encore vêlée ne sont pas éligibles. Elles ne le deviendront qu’après avoir vêlée ou en remplacement d’une vache pendant la PDO.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2401 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 2401 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui