L'Avenir Agricole et Rural 30 août 2012 à 15h02 | Par L'Avenir Agricole et Rural

ELEVAGE - LES GENISSES ONT LA COTE

VENTE DE GÉNISSES ALOTIS, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture, a renouvelé la traditionnelle vente aux enchères de la fin de l’été. 28 jeunes femelles ont été vendues en moyenne 1835 €.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

ALOTIS se fait un point d’honneur de maintenir la tradition dans les deux derniers départements de l’Est, à savoir la Haute Marne et la Meuse. Cette manifestation témoigne de l’intérêt que porte la coopérative à l’activité « reproducteurs » qui représente un volume de 1 600  têtes de bétail dont 400 sur le secteur de CAPEVAL.

Un complément intéressant pour les éleveurs

Gérard MILLET, technicien responsable « repro » du sud haut-marnais et des Vosges considère  que la valorisation des génisses pleines peut constituer un complément non négligeable à l’atelier laitier pour les éleveurs qui ont un troupeau de qualité. ALOTIS répond actuellement à une demande soutenue à l’export. Une expédition vers l’Ukraine est organisée tous les deux mois pour des femelles gestantes depuis 2 à 3 mois. L’export vers le Maroc et l’Algérie est encore plus dynamique avec un départ par mois pour des femelles en gestation de 4 à 6 mois. « Les génisses Holstein bien suivies peuvent être saillies entre 13 et 16 mois» estime Gérard MILLET, ce qui permet une rotation relativement rapide des capitaux.  Effectivement, les génisses présentes à la vente aux enchères avaient été inséminées dans ce créneau d’âge et présentaient évidemment une belle conformation.

Gérard MILLET, Responsable Repro de la zone Sud Alotis a mobilisé des éleveurs bien au delà de la Haute-Marne.
Gérard MILLET, Responsable Repro de la zone Sud Alotis a mobilisé des éleveurs bien au delà de la Haute-Marne. - © JL BLONDEL

1835 EUROS en moyenne

Le contexte n’était pas particulièrement favorable avec les travaux d’été retardés et la morosité du marché laitier. La participation a été effectivement moindre mais les acheteurs étaient au rendez-vous. Toutes les bêtes ont trouvé un acquéreur dans une fourchette de prix allant de 1440 Ä à 2650 Ä La moyenne des Prim’Hosteins ressort à 1835 Ä soit 110 Ä de plus que l’an dernier (cf graphique). Les animaux étaient principalement des Prim’Holstein (il y avait  quelques Montbéliardes) provenant de différents élevages de la zone ALOTIS .

Les génisses étaient prêtes à vêler de 8-9 mois,  mais il y avait aussi 5 jeunes vaches de premier ou deuxième veau de moins de 60 jours. Cette année il n’y avait pas de «brunes» au catalogue. Quant aux vaches à viande ou Simmental, la dynamique n’est pas au rendez-vous pour organiser une telle manifestation.

ALOTIS se félicite de cette opération qui a permis à des éleveurs locaux de renforcer la génétique et le renouvellement de leur troupeau. L’acquisition d’une vache en fraîche lactation permet par ailleurs de régler le problème des cellules et de réaliser une référence laitière, qui cette année sera en augmentation avec les attributions en cours.

UNE MOBILISATION HAUT-MARNAISE PEU DYNAMIQUE

Sur les 28 animaux mis aux enchères 6 seulement provenaient d’élevages haut-marnais contre 13 originaires d’élevages meusiens.

Les organisateurs  souhaiteraient une meilleure mobilisation locale notamment des élevages qui ont un bon niveau de génétique. Espérons que cet appel sera entendu pour la prochaine édition.

 



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui