L'Avenir Agricole et Rural 02 février 2007 à 00h00 | Par F.Thevenin

Elevage - La race montbéliarde poursuit sa progression

Le syndicat départemental des éleveurs de la race montbéliarde a tenu son assemblée générale à Champigny-sous-Varennes. Au programme : les résultats de l’année, la présentation d’Umotest, l’annonce du nouvel Index et la visite du Gaec des Erables.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Umotest, l’union montbéliarde de testage, est l’union de 12 coopératives d’insémination animale. Elle couvre 3/4 de la France avec, comme dernière venue, la région Bretagne avec l’Urceo. Son siège se situe à Ceyzériat, à côté de Bourg-en-Bresse. Michel Tissier en est le directeur et, à ce titre, il présente son fonctionnement. Umotest compte différentes instances de pilotage avec, pour chacune d’elles, des missions et des objectifs précis.

Instances de pilotage

La première des instances est le conseil d’administration présidé par Denis Clément, éleveur de Haute-Saône. Ce conseil compte 22 administrateurs afin de représenter toutes les coopératives. Sa mission : la réflexion, les orientations stratégiques, la définition des objectifs de l’union, l’étude des projets, des budgets et des comptes et les décisions.
Le comité de direction est mené par le directeur d’Umotest, Michel Tissier. Les 13 directeurs de coopératives adhérentes en font partie. Ils sont chargés des réflexions et des propositions sur les actions de l’union, de la direction et de la coordination des équipes, de la proposition d’un cahier des charges et de la mise en oeuvre des décisions.
Le comité technique rassemble l’ensemble des techniciens des coopératives. Ils analysent les index, suivent le noyau femelle, proposent des accouplements, s’occupent des ressources femelles, proposent des transplantations embryonnaires, analysent les entrées en veaux et analysent les résultats. Au bout du compte, les techniciens s’occupent de toutes les questions de conduite technique.

Les commissions

La commission génétique est chargée de réfléchir sur la stratégie génétique de la race. Elle a en charge la mise à jour des pères à taureaux après sortie d’index, les testages par père à taureaux, les ressources femelles, le suivi des tableaux de bord.
A l’issue de chaque tournée, la commission « mères à taureaux » valide les accouplements proposés et les qualifie. Enfin, la commission de tri à la station analyse les séries de veaux entrés avec les objectifs par père et par mère. Elle décide de l’entrée en fonction sexuelle et de la mise en testage.

Relations entre l’union et les coop

Les coopératives sont engagées envers Umotest selon leur activité en insémination animale et leur engagement en testage. Elles effectuent, pour le compte de l’union, la mise en place et le suivi de testage, l’entretien et la collecte des taureaux et le suivi du schéma.
Pour les coopératives, Umotest coordonne le travail d’amont. Surtout, elle rentre les veaux, les élève, les contrôle, choisit les taurillons, organise les connexions de testage, coordonne le pointage, coordonne la production de semence, diffuse la semence des taureaux agréés.
Le parcours d’un taureau commence par sa naissance à la ferme. A un moins, il entre en nursery de pré-quarantaine. A deux mois, il va en nursery de 90 places. A trois mois, ils subissent un contrôle individuel avec 50 % d’élimination. A 10 mois, ils subissent un contrôle de fertilité avec 15 % d’élimination. A 14 mois, la production de semence commence. Elle est suivie par une mise en attente pour l’entrée en testage.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui