L'Avenir Agricole et Rural 26 octobre 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

ELEVAGE : De nouveaux accompagnements pour les éleveurs allaitants ; Une proposition en Trois temps !

Une nouvelle carte de services en viande bovine a été élaborée par les Chambres d’Agriculture de Moselle, d’Alsace et de Haute Marne sous la bannière 3CE (Chambres Conseil Contrôle de performances en élevage). Dans notre démarche de mutualisation de nos compétences, nous proposons une carte enrichie pour répondre au mieux aux besoins des éleveurs quel que soit leur système de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Chambre d’Agriculture a revu sa carte de service pour répondre au mieux aux besoins des éleveurs allaitants.
La Chambre d’Agriculture a revu sa carte de service pour répondre au mieux aux besoins des éleveurs allaitants. - © CA 52

Bovins croissance

L’offre 3CE détaille les différentes possibilités que l’éleveur peut utiliser lorsqu’il souhaite réaliser du contrôle de performances officiel.

De la pesée gérée par la Chambre d’Agriculture à celle organisée directement par l’éleveur, des poids à âge type (PAT) avant sevrage à ceux obtenus jusqu’à 24 mois, les possibilités sont nombreuses et adaptées à l’organisation de l’éleveur.

3CE développe également des pesées non officielles au libre choix de l’éleveur. Celles-ci, hors cadre génétique, sont utilisées exclusivement comme outil de conduite de troupeau réalisées aux périodes clefs comme, par exemple avant la mise à l’herbe, à la rentrée des parcs ou encore en cours d’engraissement, elles permettent de corriger rapidement un écart de parcours.

Le GAEC de Mulhwald, éleveur à Schweighouse dans le Haut Rhin témoigne de l’intérêt d’adhérer à Bovins Croissance : « Nous avons un système intensif à 3 UGB/ha en race limousine. Nos vaches sont complémentées en pâture avec du foin et de l’enrubanné et les veaux mâles avec un mélange d’orge aplatie, luzerne et pulpes déshydratées. Nous avons progressé en adhérant au contrôle de croissance.Tous les veaux sont pesés y compris les JB. Les croissances des mâles sont de 1 300 g et 1 100 g pour les femelles. Avec le technicien, nous adaptons systématiquement les rations en fonction de nos objectifs et la qualité des fourrages, rien n’est laissé au hasard ».

Un appui régulier

Les services 3CE proposent différentes formules d’appui régulier tant sur le plan technique qu’économique.

Une nouveauté « Prem’s » est une formule en e-conseil (conseil à distance permettant de répondre à l’éleveur dans différents domaines par téléphone, mail ou Skype)

Une réassurance sur le plan réglementaire, un conseil sur le choix de semences, des tendances de marché…cette formule donne des indicateurs à l’éleveur en temps réel pour orienter ses choix.

 

Deux formules d’appui technique : « Performances et Performances + »

L’éleveur bénéficie d’un accompagnement de 1 ou 1,5 J/an sur les différents paramètres de la conduite de votre troupeau….Des conseils pointus en alimentation, sur la reproduction ou encore sur la fertilisation des surfaces fourragères permettent aux utilisateurs une amélioration de leurs résultats techniques et donc économiques.

A noter qu’une amélioration de la croissance sur génisses en pâture de 200 g/j grâce à une meilleure valorisation de la pousse de l’herbe permet une économie de 30 Ä/animal sur le coût de la ration l’hiver suivant.

 

Une approche technico économique avec deux formules : « Privilège » ou « Premium ». Ces deux formules fournissent, en plus d’un approfondissement de différents critères techniques, une marge brute technique à l’éleveur rapidement après la clôture de la campagne d’élevage. Alors que dans la formule « Privilège », la synthèse est détaillée à l’éleveur pour comprendre ses résultats, la formule « Premium » inclue une analyse collective des résultats en groupe.

En plus de cette analyse collective, l’option « Premium » propose soit un accompagnement administratif comprenant la déclaration PAC et le plan prévisionnel de fumure soit un calcul du coût de production de l’atelier bovin viande.

J.F Rigollot, éleveur en Haute-Marne est en suivi technique depuis plus de 15 ans : « Cela m’a permis d’atteindre des objectifs fixés avec le regard extérieur du conseiller. Par exemple, concernant la finition des vaches de réforme j’ai gagné 40 kg de carcasse en moyenne sur 10 ans et un tiers partent en U alors qu’auparavant elles étaient toutes en R : c’est un gain de 215 Ä par vache de réforme ».

Inteventions ponctuelles et spécialisées dans 16 domaines...

Consultez notre édition de cette semaine page 06

Bonne lecture

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2469 | novembre 2017

Dernier numéro
N° 2469 | novembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui