L'Avenir Agricole et Rural 29 janvier 2010 à 12h00 | Par Estelle DAUPHIN

ELECTIONS MSA - ILS ONT DIT OUI

Mardi dernier a eu lieu le dépouillement des bulletins de vote MSA pour désigner les délégués cantonaux des collèges exploitants, salariés, et employeurs. Avec un taux de participation global de 49,77%, la Haute-Marne tire les statistiques de la caisse Sud-Champagne à la hausse. Le collège exploitants réalise un score très honorable de 57,77%.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La période électorale MSA vient de s'achever, LA MSA SUD CHAMPAGNE remercie les assurés agricoles pour leur précieuse participation
La période électorale MSA vient de s'achever, LA MSA SUD CHAMPAGNE remercie les assurés agricoles pour leur précieuse participation - © MSA

Une ambiance inhabituelle régnait au sein de la salle du conseil, mardi. Scrutateurs désignés, administratifs et élus se sont activés à dépouiller les voix des ressortissants du régime agricole sous l’oeil attentif du Président de la commission électorale qui ont cette année encore prouvé leur attachement à leur guichet unique par un taux de participation record

 

La MSA n’a pas lésiné sur les moyens pour appeler ses ressortissants à voter avec une campagne de communication particulièrement soutenue ces derniers mois intitulée «Dites oui, votez !» et le résultat est là.
La poste a livré son dernier arrivage le matin même, une cargaison d’enveloppes blanches classées par canton et tamponnées à la date du 21 janvier.
Les électeurs semblent s’être habitués au vote par correspondance. Mise à part quelques erreurs d’enveloppes somme toute très marginales, ce mode d’élection, certes plus impersonnel, mais plus pratique, semble séduire les électeurs.
Désertification rurale oblige, les cantons se sont regroupés par deux. Les syndicats majoritaires pour le collège des exploitants et des employeurs était la FDSEA /JA et la CFDT pour le collège des salariés agricoles. Une seule liste était proposée dans la majorité des cantons, ce qui aurait pu en dissuader certains, mais les électeurs ont bien compris qu’il s’agissait plutôt d’un vote de soutien en faveur de leur régime de protection sociale.
Les équipes de dépouillement sont organisées en bureaux avec à chaque fois un salarié MSA chargé de la saisie et un scrutateur désigné par son syndicat. Laurent Kirschoffer, président de la commission électorale représentant le Préfet de Région a veillé au bon déroulement du dépouillement.
Quatre bureaux pour le collège exploitants, trois bureaux pour le collège des salariés et un seul pour celui des employeurs.

Un protocole strict à respecter

Bernard Flammarion, vice-Président de la MSA sud Champagne et président du comité départemental pour le premier collège est chargé de faire les navettes entre la salle contenant les bulletins de vote classés par cantons et les bureaux de dépouillement. Thierry Pacquet, quant à lui détient les clés du temple et l’ouvre à chaque fois que nécessaire sous l’oeuil avisé du Commissaire.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui