L'Avenir Agricole et Rural 02 février 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

ECONOMIE : ASSURER LA PERENNITE DE SA FERME

Quels sont les moyens pour sécuriser son revenu ? Tel était le thème de la dernière réunion d’information organisée par Cerfrance Sud Champagne le 24 janvier. Une sécurisation qui peut passer par les assurances, l’économie ou une stratégie financière hors exploitation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’agriculteur a à sa disposition plusieurs stratégies pour sécuriser son revenu. Tout dépend de la situation de son exploitation.
L’agriculteur a à sa disposition plusieurs stratégies pour sécuriser son revenu. Tout dépend de la situation de son exploitation. - © T MORILLON

Depuis 2007, le contexte a changé, on assiste à une forte fluctuation des prix et des revenus. Nicolas GIRAULT, conseiller Cerfrance Sud Champagne a présenté des résultats dans le Barrois. De 1997 à 2006 la fluctuation du revenu moyen était au maximum de 120 /ha : meilleure rémunération en 1997 avec 210 /ha et la plus mauvaise en 2001 avec 90 /ha. Mais depuis 2007, cette fluctuation s’intensifie pour passer à 480 /ha : un revenu de 360 /ha en 2007 contre -120 /ha l’année dernière.

 

Depuis une quinzaine d’années, les rendements fluctuent d’environ 20 %, 2016 étant l’exception avec - 30 % en moyenne. Le prix des cultures connaît lui aussi de fortes variations, mais il faut garder en tête qu’une baisse de prix impacte 2 fois plus les revenus qu’une diminution des rendements (cf tableau). A cela s’ajoutent des risques divers d’ordre humain (accident du travail), juridique (foncier), environnemental (Pac), matériel…

 

Utiliser tous les systèmes d’assurances

L’assurance grêle et l’assurance aléas climatiques ne couvrent que le rendement. Le risque prix étant le plus important, il peut être intéressant d’ajouter une assurance chiffre d’affaires pour protéger la diminution de ce dernier. Un agriculteur peut aussi utiliser un contrat à terme pour s’assurer que le prix de vente de sa production couvrira ses frais avec un bénéfice à la clé. Dans ce cas il convient de s’épauler sur son Organisme Stockeur qui peut apporter son aide.

Le contrat socle d’assurance récolte permet de limiter les «excès», mais pas de sécuriser un chiffre d’affaires, il fonctionne en cas de perte exceptionnelle (calamité agricole reconnue par l’État), mais n’est pas un lisseur de revenus. Il faut mesurer l’enjeu du risque en fonction des particularités de son exploitation (production, situation, terres…) et sa capacité d’auto-assurance. Le contrat socle contient 3 niveaux de garanties et bénéficie de subventions publiques.

 

L’assurance indicielle n’est pas beaucoup utilisée car elle est plutôt «théorique», elle n’est pas basée sur le rendement historique ou à l’année, mais sur le rendement Agrest du département. Elle ne bénéficie d’aucune aide Pac, mais il n’y a pas besoin d’assurer toute sa sole ou de faire venir un expert. «Pour ce dispositif, il faut faire des simulations avec son assureur» prévient Nicolas GIRAULT.

 

Mettre en place une stratégie de sécurisation nécessite de bien connaître son exposition aux risques, de chiffrer ces risques et de les comparer avec sa trésorerie disponible. Si on opte pour une stratégie assurantielle sur les prix, il faut connaître son prix d’équilibre et définir une stratégie de vente cohérente avec le fonctionnement de son exploitation (capacité de stockage, besoin de trésorerie…). Attention à ne pas couvrir 2 fois le même risque et ne pas hésiter à utiliser les outils d’aide à la décision (Agritel, ODA, Tallage, vos OS…).

Retrouvez la suite de notre article dans notre édition papier de cette semaine page 03
Bonne lecture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui