L'Avenir Agricole et Rural 12 mars 2020 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Echang Lait Barrois, le collectif au service de chacun

Conscient que le collectif a un réel intérêt pour faire progresser individuellement les agriculteurs, le Pôle Elevage accompagne depuis plusieurs années des groupes d’éleveurs afin de les aider à trouver des leviers de performances pour leurs exploitations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le groupe Barrois a visité la SARL AUBRY.
Le groupe Barrois a visité la SARL AUBRY. - © POLE ELEVAGE

Depuis plusieurs années, Anne Charline DELARUE, animatrice du groupe échang’ Barrois réunit régulièrement les membres autour d’un thème défini ensemble. Les éleveurs échangent sur leurs pratiques, leur savoir-faire et leurs compétences, comparent leurs résultats et bénéficient des conseils techniques apportés par différents intervenants de la CA52 et de ses partenaires.

 

Trois réunions se sont tenues cet automne 2019

Résilience des élevages face au changement climatique

Le temps d’une demi-journée, Daniel Coueffe, conseiller Lait au Pôle Elevage et animateur des réseaux d’Elevage, a dressé le bilan des aléas climatiques passés, les impacts et les évolutions possibles en élevage. Les éleveurs devront s’adapter pour éviter des pertes économiques.

Coûts de production de l’atelier Lait
Une journée fut consacrée aux coûts de production avec l’intervention de Luc Lefebvre, conseiller Lait à la CA52. Ce fut l’occasion pour les éleveurs d’échanger sur leur coût de production, préalablement calculé par le Pôle Elevage, de comparer leur situation et de rechercher des pistes d’amélioration.

Le sorgho en élevage

 

Vu les rendements faibles en maïs de ces dernières années dans le Barrois, le sorgho peut être une alternative ? Pendant une demi-journée, la société Vauthier Sepac est venue présenter la culture et le fourrage sorgho : itinéraire technique, intérêt dans les rations, limites de la culture.

Accroître ses performances : journée technique sur l’alimentation
Le groupe Barrois s’est à nouveau retrouvé sur le site de la Sarl Aubry près de Fayl-Billot en Février dernier. La société Phileo Lesaffre spécialisé dans la fabrique de levures vivantes probiotiques est intervenue sur le thème « limiter les problèmes d’élevage pour optimiser la production » autour de trois problématiques : l’efficacité alimentaire, les taux cellulaires et le transfert immunitaire (colostrum).

Spécialisé dans les levures vivantes probiotiques, Phileo Lesaffre a expliqué leurs intérêts techniques et leurs conditions d’utilisation.

 

 

Suite de l'article en page 04 de notre numéro de cette semaine

Bonne lecture

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2618 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2618 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui