L'Avenir Agricole et Rural 12 septembre 2019 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

EAU : ENCORE UNE ANNÉE SÉCHE ET CHAUDE

Les membres de l’observatoire départemental de la ressource en eau se sont réunis début septembre pour faire le point sur la situation hydrologique (pluviométrie, niveau des eaux superficielles et souterraines), sur l’impact de la sécheresse sur l’agriculture et sur les mesures de limitation des usages de l’eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur la période hydrologique, le cumul pluviométrique est inférieur à 700 mm contre près de 1 000 mm lors d’une année normale.
Sur la période hydrologique, le cumul pluviométrique est inférieur à 700 mm contre près de 1 000 mm lors d’une année normale. - © FVW

Bilan de la situation hydrologique

Sur la saison hydrologique (septembre 2018 à août 2019), le déficit pluviométrique au niveau départemental est de 29,6% (690 mm contre 980 mm lors d’une année normale). Seul deux mois sont excédentaires en pluviométrie (décembre et mars). Un déficit record a même été enregistré lors du mois de juillet, avec 12,8 mm contre 77,1 mm en année normale (-83%).

Huit des dix dernières années présentent une température moyenne supérieure à la normale dont les six dernières années. Pour la période qui vient de s’achever, l’excédent est par exemple de +1,7°C à Langres, avec une moyenne de 11,4°C. Il s’agit ainsi de la deuxième période la plus chaude depuis 1950 (ex aequo avec 2003) et ce, après 2007 où la moyenne était de 11,5°C.

Avec les canicules et la sécheresse pluviométrique, l’indice d’humidité des sols est passé sous la médiane le 24 juin 2019 et depuis, a baissé pour atteindre un minimum de 0,21 fin août. La valeur record avait été atteinte en 1976 (0,12).

 

Le département passe en alerte renforcée

Face à ce constat et à une absence de prévisions météorologique annonçant de la pluie, la Préfecture a pris la décision de renforcer les mesures visant à limiter l’usage de l’eau. L’irrigation des cultures (céréalières, maraîchères…) est interdite entre 9h et 20h ; à l’exception des systèmes d’arrosage aux gouttes à gouttes. De nombreuses mesures visent également les particuliers et collectivités : interdiction de remplissage des piscines, du lavage des véhicules en dehors des stations de lavage qui réutilisent l’eau. Les autres usagers de l’eau (golfs, industries, ouvrages hydrauliques…) sont également concernés par des restrictions. Le détail des mesures est consultable sur le site internet de la Préfecture de la Haute-Marne (rubrique «Actualités» puis «Sècheresse-Alerte-renforcée»).

 

Suite de l'article en page 03 de notre édition de cette semaine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2566 | septembre 2019

Dernier numéro
N° 2566 | septembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui