L'Avenir Agricole et Rural 05 septembre 2019 à 09h00 | Par S. RELANGE

Du nouveau pour les agricultrices

Pour vivre pleinement leur maternité, les exploitantes peuvent faire appel au Service de Remplacement. Les mesures prises il y a quelques mois par le gouvernement soulignent une avancée sociale importante et indispensable, qui permet aujourd'hui à 60 % des agricultrices concernées de se faire remplacer pendant leur congé maternité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour son premier congé maternité, Justine Rousselot a pu partir l'esprit tranquille en faisant appel au Service de Remplacement.
Pour son premier congé maternité, Justine Rousselot a pu partir l'esprit tranquille en faisant appel au Service de Remplacement. - © SR

Zoom sur les évolutions

Deuxième motif de remplacement (après la maladie-accident), la maternité représente 19 % de l'activité au sein de la région Grand Est (6 567 journées de 7h en 2018). Pendant leur congé maternité, les cheffes d'exploitation peuvent se faire remplacer par un agent qui assure la continuité de l'activité et dont la journée de remplacement est entièrement prise en charge. De nouvelles dispositions entrent en vigueur à partir du 1er janvier 2019.

Le nouveau décret, paru au Journal Officiel le 16 juin dernier, prolonge la durée d'arrêt de travail minimum des exploitantes agricoles en cas de congé maternité à huit semaines (dont six en congé post-natal), contre deux auparavant. Un allongement nécessaire afin de préserver la santé des enfants et des futures mamans. Justine Rousselot, installée en production équine sur la commune de Velles, témoigne. Elle a fait appel au Service de Remplacement pour la première fois cette année sur la période de janvier à avril pour l'arrivée de son premier enfant. « Je pense que nos métiers sont très physiques et nous avons besoin de repos au plus tôt surtout lorsque l'on a une grossesse à risque. Cette durée supplémentaire est un réel avantage pour les agricultrices ».

La souplesse du remplacement

En parallèle des démarches à accomplir auprès de la MSA, l'agricultrice contacte le Service de Remplacement qui lui met à disposition un agent adapté aux travaux à réaliser pour la période demandée. L'exploitante peut aussi proposer une personne de son entourage qui sera embauchée par l'association. C'est l'option que Justine Rousselot a choisie. « C'est mon premier enfant et je ne savais pas comment organiser mon absence. Après quelques recherches sur internet, j'ai contacté le Service de Remplacement en amont, afin de connaître le fonctionnement.

Levée d'un frein financier

Jusqu'alors, les agricultrices étaient redevables de la CSG-CRDS. Par exemple, dans le département de la Haute-Marne, l'exploitante devait en moyenne dépenser 1 200 EUR pour un congé maternité de 112 jours. Depuis le 1er janvier 2019, la MSA rembourse en totalité le coût du remplacement. « La prise en charge des journées de remplacement à 100 % par la MSA est une aubaine, surtout pour nos trésoreries », précise Justine Rousselot.
Ce décret a permis d'harmoniser par le haut la protection sociale liée à la maternité pour les femmes actives. C'est une avancée importante pour renforcer la santé de la future maman et de l'enfant. Elle va permettre aux exploitantes agricoles de concilier plus facilement leur activité professionnelle avec un projet de maternité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2573 | novembre 2019

Dernier numéro
N° 2573 | novembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui