L'Avenir Agricole et Rural 15 mai 2015 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

DIVERSIFICATION les plus values des circuits courts, savoir en profiter

Comme vous producteurs, ils transforment tout ou partie de leur production pour la vendre via divers débouchés locaux...Invités par la Chambre d’agriculture ils seront au Festival de l’Elevage pour partager leurs expériences avec vous, répondre à vos questions et jouer cartes sur table.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Festival de l’Elevage, c’est aussi des concours de race Holstein et Montbéliard, ce mardi matin, les éleveurs et les élèves du lycée se sont attelés au montage pour accueillir dans de bonnes conditions les 135 génisses et vaches inscrites.
Le Festival de l’Elevage, c’est aussi des concours de race Holstein et Montbéliard, ce mardi matin, les éleveurs et les élèves du lycée se sont attelés au montage pour accueillir dans de bonnes conditions les 135 génisses et vaches inscrites. - © g conil chambre d'agriculture

Deux éleveurs vendant en direct, un gérant de point de vente collectif, deux fromagers fermiers, tous impliqués dans des associations, des groupements de producteurs œuvrant au développement de des circuits courts haut-marnais ont accepté de venir témoigner lors de  deux tables rondes organisées par la Chambre d’Agriculture...

Leurs productions sont variées en mode conventionnel ou biologique. Leurs systèmes de distribution sont encore plus diversifiés s’adressant aux particuliers, aux grandes et moyennes surfaces, à la restauration collective, à des magasins spécialisés ou des points de vente collectif, voire même à la restauration collective... Toutes leurs expériences sont positives surtout grâce à la complémentarité de leurs débouchés, à la passion qu’ils ont de leur métier.

 

Tous dégagent une marge suffisante pour rémunérer correctement le travail de commercialisation et de fabrication.

Tous y trouvent un réel épanouissement personnel.

Tous vous encouragent à faire comme eux car le marché haut marnais reste encore très demandeur de produits locaux en particulier de produits frais. Et il manque de producteurs pour faire vivre des dynamiques collectives de développement.

Ils vous en diront plus, le samedi 16 mai au lycée agricole (Ferme des Antes ) entre 13 h 30 et 15 h 45 ... Merci à Vincent Courtier, Anthony Masselot, Jean Jacques Bailly, Raphaël Prignot, Estelle Foulon d’avoir accepté de venir témoigner.

A leurs côtés, la Chambre d’agriculture, l’A.D.M.A, Promoviande52, le GAB 52, la FRAB expliqueront comment et pourquoi ils agissent en faveur du développement des filières locales, sources d’emploi rural, à la ferme ou à sa proximité, et vecteurs de lien social...

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui