L'Avenir Agricole et Rural 13 mars 2014 à 08h00 | Par A. SENCE

DIVERSIFICATION - Le réseau des Fermes Pédagogiques haut-marnaises recrute !

Le réseau des fermes pédagogiques de Haute-Marne, agréées par l’Inspection Académique et la Chambre d’Agriculture, est soutenu par le Conseil Général. Cette initiative a permis à plus de 200 classes en 2013 de visiter une ou plusieurs exploitations agricoles et d’y découvrir l’application pratique des cours théoriques vus en classe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une classe à la découverte du métier de la pisciculture Belle Fontaine à Châteauvillain.
Une classe à la découverte du métier de la pisciculture Belle Fontaine à Châteauvillain. - © AS

Des exploitations diverses qui apprécient les jeunes visiteurs

Grâce à une subvention accordée par la collectivité depuis 2005, les classes viennent sans payer dans les exploitations et l’agriculteur perçoit une indemnisation en fonction du nombre de classes reçues dans l’année.

Les fermes pédagogiques ouvertes au public cette année dans le département sont au nombre de quatorze. Quatorze agriculteurs qui ouvrent leurs portes aux classes de Haute-Marne pour faire découvrir leur métier et le monde agricole aux élèves haut-marnais.

Parmi eux, beaucoup de producteurs diversifiés : escargots, volailles, pisciculture, vannerie, abeilles, chèvres...

Les exploitations classiques restent encore peu représentées alors qu’il existe une réelle demande des classes haut-marnaises. Visiter et travailler sur ces exploitations agricoles typiques de Haute-Marne pourrait susciter des vocations chez les jeunes, et leur permettre de mieux comprendre le monde agricole.

Les agriculteurs qui ouvrent leurs portes en tant que ferme pédagogique nous le disent : «Cela est très enrichissant et intéressant pour nous. Nous ouvrir aux plus jeunes, cela nous permet de redécouvrir sous un autre angle notre métier pour leur expliquer. Les enfants sont attentifs et curieux d’apprendre différemment. En sortant de la classe, ils touchent au monde réel et sont toujours impliqués dans les travaux faits ensemble, le mieux étant si l’enseignant a déjà préparé la sortie avant, pendant les cours en classe».


 



Tous les niveaux y trouvent leur intérêt

Les fermes s’ouvrent aux plus petits, dès la maternelle, mais aussi aux plus grands jusqu’au lycée. En effet, l’exploitation agricole ne se prête pas seulement à présenter des animaux de toutes sortes aux plus petits, les enseignants des classes de CM1, CM2, collèges et lycées trouvent également des thèmes intéressants en lien avec leurs programmes qui peuvent être traités avec le support de l’exploitation agricole. Paysages, mathématiques, économie, biodiversité, sciences de la vie et de la terre, mais aussi vocabulaire et langue française peuvent être des thèmes abordés lors de travaux sur l’exploitation agricole.

Il est possible également de réaliser deux visites : une en hiver par exemple et une seconde en fin d’année scolaire pour observer les modifications dues aux saisons sur l’environnement de l’exploitation agricole que ce soit sur les végétaux, les travaux de la ferme...

Certains établissements scolaires du second degré, collège et lycée, reviennent ainsi chaque année sur les fermes pédagogiques, y trouvant là un support utile pour traiter ces divers thèmes avec leurs élèves et ayant apprécié l’accueil réservé par les exploitants.

Comment devenir ferme pédagogique ?

Vous souhaitez devenir ferme pédagogique ? Voici quelques questions à vous poser avant d’entamer les démarches :

- Qu’est-ce que je souhaite transmettre aux élèves qui viendront visiter mon exploitation ? Est-ce que je suis à l’aise avec le fait de parler devant un groupe de jeunes ?

- Est-ce que l’environnement de ma ferme se prête bien à l’accueil de classes ? Sinon qu’est-ce que je peux changer pour que cela devienne plus accueillant ?

- La majorité des visites se fait au printemps, d’avril à juin, réfléchissez bien à votre disponibilité à ce moment de l’année. Il y a également des classes qui se déplacent l’hiver ou en automne peu après la rentrée.

Pour demander votre labellisation Ferme Pédagogique et adhérer au réseau haut-marnais, il vous faut :

- Ecrire un courrier à l’A.D.M.A (Association pour la Diversification des Métiers de l’Agriculture, BP 82 138, 52905 Chaumont Cedex 9) pour exposer vos motivations, les thèmes que vous souhaitez aborder sur votre exploitation avec les classes et demander la labellisation.

- Recevoir l’animatrice du réseau pour un premier contact et voir ensemble si votre candidature est possible.

- Recevoir la commission d’agrément composée d’autres adhérents Bienvenue à la Ferme et d’un conseiller pédagogique de l’Inspection Académique qui validera ou non votre labellisation.

- Adhérez au réseau Bienvenue à la Ferme et à l’ADMA (moins de 100 e/an pour les fermes pédagogiques).

- Une fois vos coordonnées transmises aux écoles, vous pourrez recevoir vos premières classes en remplissant les protocoles de visite pour chaque classe afin de justifier des visites et pouvoir recevoir la subvention du Conseil Général.


Le Réseau Bienvenue à la Ferme

Bienvenue à la Ferme, marque des Chambre d’Agriculture, est un label garantissant la qualité de l’accueil et des produits des exploitations agricoles adhérentes. Réservé aux agriculteurs, le label est développé dans toute la France et les Dom-Tom et réunit plus 6 200 adhérents. De part son étendue, il est l’un des labels d’accueil à la ferme les plus connus par le grand public.

Un agriculteur peut y adhérer en fonction de la prestation qu’il propose sur son exploitation : vente de produits de la ferme, hébergement, ferme auberge, casse-croûte fermier, ferme équestre, accueil de camping cars ou encore ferme de découverte font partie de la quinzaine de prestations labellisables.

En Haute-Marne, le réseau compte une trentaine d’adhérents.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter

le site national : www.bienvenue-a-la-ferme.com

et le site haut-marnais : www.terroir-hautmarne.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2461 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2461 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui