L'Avenir Agricole et Rural 27 août 2015 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Différentes stratégies pour combler le déficit fourrager sur le court et moyen terme et le long terme

La majorité des chantiers d’ensilages de maïs vont débuter prochainement. On peut d’ores et déjà s’attendre à des rendements inférieurs de 30 à 50%. Les pluies sur les semaines à venir permettront peut-être de faucher quelques regains mais il y a peu d’espoir de récolter les couverts.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette année, la paille sera au menu.
Cette année, la paille sera au menu. - © P.G.

A court terme, dès à présent

1 - Adapter les rations pour économiser les stocks  de bons fourrages (AA du 24/07)

+ Equilibrer les rations pour un optimum économique (optimisation de la marge alim au litre de lait ou au kilo de viande)

+ Réserver les fourrages de qualité aux animaux à forts besoins

Pour les VL :

En système Maïs, voici un exemple de ration pour économiser du maïs ensilage, en visant le même niveau de production (30 kg de lait).

2. Achat de fourrage :

+ Achat de foin

Les foins 2015 ont été de qualité et de quantité satisfaisante. Renseignez-vous, vos voisins sont peut-être vendeurs. Les tarifs oscillent entre 90 et 110 Ä/ tonne.

+ Achat de maïs sur pied (cf Avenir Agricole du 21 Août 2015)

Certains maïs sans épi, secs, ne seront pas compétitifs avec l’achat de sous-produits ou de foin. L’ensilage de ces maïs entrainera des frais de récoltes élevés et des risques de mauvaises conservations (problème de fermentation au silo).

+ Regain

Les quelques millimètres tombés ont fait reverdir certaines pâtures. Utiliser cette ressource fourragère directement en pâturage pour réduire les coûts et limiter l’apport de fourrages complémentaires au parc. Si l’arrière-saison s’y prête, la fauche (ensilage, enrubannage, voire en sec) sera possible.

 

3. Achat de coproduits et concentrés énergétiques :

Deux types de situations sont probables pour les maïs 2015: un manque de volume (cas des maïs plutôt beaux) ou un manque de volume combiné à des valeurs énergétiques potentiellement faibles (absence de pommes).

L’achat de coproduits humides et/ou de concentrés énergétiques peut être une solution pour remplacer une partie du maïs ensilage en ramenant quelques kilos de MS et en apportant de l’énergie. En règle générale, les coproduits humides peuvent être introduits dans les rations des vaches laitières jusqu’à 4 kg de MS/j et dans celles des  taurillons jusqu’à 6 kg MS/j.

Il existe une large gamme de produits sur le marché : des matières premières (corn gluten, pulpe de betterave surpressée…) ou des produits recomposés (Humibov, Melumix, …) dont la composition peut varier selon les livraisons. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que ces produits ne compenseront pas à eux seuls un déficit en fourrages. Réserver leur utilisation aux animaux ayant des besoins de production importants (vaches laitières et bovins à l’engraissement). Il est important de raisonner les achats en fonction du taux de matière sèche des coproduits humides qui vous sont proposés.

 

- Valoriser le potentiel des surfaces en herbe existantes : faire une prévision fourragère avec vos conseillers d’élevage, établir des pistes d’optimisation des surfaces en herbe (chargement, fauche, fertiliser  différemment  vos prairies au printemps prochain …). Nous vous proposerons des articles dans les prochaines semaines pour vous aiguiller sur ces pistes d’optimisation.

- Adapter votre assolement dès cet automne :

* Semis de surfaces en maïs supplémentaires afin de refaire du stock pour la fin de l’année 2016 et l’année 2017.

* Ressemis d’herbe :

 

Suite de cet article dans notre édition du 28 août 2015.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui