L'Avenir Agricole et Rural 05 juillet 2012 à 10h18 | Par E. DAUPHIN

DEVELOPPEMENT LOCAL - Clefmont à toute Allure

Comme tous les premiers dimanches de juillet, la cité équine a vibré au rythme des sabots ardennais et des guerriers sioux, aux portes de la Lorraine... Combatif, le public des habitués a bravé le temps maussade pour être au rendez-vous.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Elevage de chevaux (© ED) Bétaillère © ED Buvette © ED Calèche © ED Sieste des poulains © ED Concours © ED Cow-boy de bonne heure © ED Groupe d'éleveurs © ED Les indiens attaquent © ED Sieste, ne pas déranger ! © ED Jeunes Indienne © ED L'heure de la tetee © ED Indiens © ED Indiens en pause © ED Peinture sur chevaux © ED Calèche © ED Sieste © ED

Jean-Lou Royer, nouveau président de la Coopérative Chevaline et Asine de Clefmont

Après avoir œuvré avec son épouse durant une quinzaine d’années pour faire du concours de Clefmont un véritable rendez-vous festif pour les passionnés des chevaux de toutes races, Francis Maréschal a passé le flambeau de la présidence de la CCAC à Jean-Lou Royer, éleveur de chevaux ardennais à Brainville et chauffeur laitier à Illoud.

Rappelons que la coopérative a joué un rôle majeur lors du retrait du haras national. A travers son réseau d’adhérents, elle a assuré un niveau d’activité à un repreneur privé afin d’assurer la continuité de l’étalonnage aux éleveurs d’équidés du secteur. Ce repreneur, un vétérinaire des Vosges, a acquis le patrimoine bâti appartenant à la coopérative. Avec le pécule, cette dernière a acquis des terrains  mis à disposition des adhérents autour du nouveau Haras Mont Claire.

Baptême du feu donc ce week-end pour Jean-Lou, habitué des concours ardennais, et dont les juments ont été sacrées plusieurs fois Grandes Championnes au Salon de l’Agriculture. La dernière en date, Quenelle de Brainville a encore brillé dans la catégorie des poulinières de plus de huit ans.

Présider une association comme la coopérative nécessite des qualités relationnelles, afin de mobiliser et de fidéliser une équipe de bénévoles qui apporte son soutien au bon déroulement de manifestations d’élevage de ce type. La maîtrise de la logistique est, en effet, la clé du succès. Pas moins de 150 plateaux-repas ont été servis aux convives.

Une présidence qui nécessite également de croire en l’avenir de l’élevage ardennais malgré la baisse des soutiens publics. La prime versée par les haras pour la participation de juments non-suitées en concours vient en effet d’être supprimée. Le Conseil Régional continue néanmoins à soutenir la filière équine en subventionnant les manifestations d’élevage via le comité départemental du tourisme équestre.

Nul doute que Jean-Lou tiendra les rennes de la coopérative avec autant d’implication et de brio que son prédécesseur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui