L'Avenir Agricole et Rural 29 novembre 2018 à 09h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

DES VOYAGES TOUJOURS AUSSI POPULAIRES

La journée des adhérents MSA retraités 2 018 a eu lieu le 21 novembre à Nogent. L’occasion d’évoquer les voyages de l’année précédente où ont participé 402 personnes, mais surtout de découvrir les séjours prévus en 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Karine TINARD, sous directrice, MSA Sud Champagne, Bernard FLAMMARION, président de la commission voyage et Odile DELIENS, responsable développement de services.
De gauche à droite : Karine TINARD, sous directrice, MSA Sud Champagne, Bernard FLAMMARION, président de la commission voyage et Odile DELIENS, responsable développement de services. - © T MORILLON

En introduction de cette journée, Bernard Flammarion, Président de la commission des voyages, a souhaité la bienvenue à Bernadette Senicourt, salariée retraitée MSA, nouvelle accompagnatrice des voyages. Les sorties organisées en 2018 par la MSA Sud Champagne et l’agence « Prêt à Partir » ont permis à 402 personnes, dont 54 nouveaux, de profiter de moments de découverte et de convivialité. 7 séjours, 2 journées et 1 week-end étaient proposés. Les participants ont pris la parole pour détailler leur voyage, entrecoupés par des diaporamas.

 

Des voyages plébiscités

Les retours sont très positifs puisque les questionnaires de satisfaction affichent un taux de « très satisfaits/satisfaits » de 94 % (contre 91 % en 2017) pour l’organisation et de 92 % (77 % l’année dernière) pour l’hébergement, l’accueil et les repas. Les participants apprécient particulièrement la pension complète et les repas locaux. Enfin, concernant les visites, 88 % des retraites ont une opinion très favorable (90 % en 2017). Ces voyages sont une telle réussite qu’ils attirent en moyenne une cinquantaine de nouveaux participants chaque année.

Un carnet de santé numérique

Après une partie sensibilisation sur la vaccination contre la grippe, Karine Tinard, sous directrice MSA Sud Champagne, est intervenue sur les modalités du Dossier Médical Partagé (DMP). « Ce dossier permet aux professionnels de santé d’avoir accès à vos informations ». Mis en place dès cet automne, ce carnet de santé numérique conserve vos données médicales. Chaque titulaire a accès à ses informations médicales (via une application smartphone), ainsi que le médecin traitant, ou n’importe quel professionnel de santé (médecins, infirmiers, kinésithérapeutes…) vous prenant en charge, même à l’hôpital.

 

De nombreuses informations sont stockées dans le DMP : historique de soins des 2 dernières années (alimenté automatiquement par la MSA), les pathologies, les éventuelles allergies et les médicaments administrés. Les comptes rendus d’hospitalisation et de consultation seront aussi inscrits, ainsi que tous vos résultats d’examens (radios, analyses biologiques…). Enfin, les professionnels pourront y retrouver les coordonnées de vos proches à prévenir en cas d’urgence.

Le DMP Simplifiera la transmission des antécédents médicaux. Il permettra une meilleure prise en charge en cas d’urgence et ainsi gagner un temps précieux. Il évitera également les examens ou prescriptions inutiles, mais aussi les interactions entre médicaments.

La création du DMP ne prend que 5 minutes et ne peut avoir lieu qu’avec votre consentement. Gratuit, il suffit de vous rendre à la MSA ou dans une pharmacie. Totalement sécurisé, il est possible de déterminer à l’avance qui peut accéder à vos informations personnelles.

 

5 ateliers de prévention

Odile Deliens, responsable développement de services MSA Services Sud Champagne, a présenté les ateliers prévention santé de l’ASEPT (Association Santé Éducation et Prévention sur les Territoires).

« Les ateliers du bien vieillir » apprend à mieux gérer sa santé et à acquérir de nouveaux réflexes utiles au quotidien pour une meilleure hygiène de vie. « Pep’s Eureka » fait travailler la mémoire grâce à des exercices pratiques. « Inviter le bon air chez soi » permet de prendre soin de sa santé dans son logement. Les « Ateliers vitalité », donnent à chaque participant les moyens d’être acteur de sa santé en apprenant à mieux la gérer. Ils permettent d’acquérir des réflexes utiles au quotidien pour une meilleure hygiène de vie (nutrition, activité physique, lien social…). Enfin, « Au volant, gardons bon pied bon œil » est un atelier de prévention routière par des intervenants professionnels. Les objectifs sont d’actualiser les connaissances du code de la route et d’avoir un comportement adapté après un accident.

 

Si vous désirez connaître les voyages prévus en 2019, consultez notre édition de cette semaine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2525 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2525 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui