L'Avenir Agricole et Rural 08 février 2018 à 01h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Des réunions pour connaître votre MSA

Les rencontres de territoires MSA se terminent le 20 février en Haute-Marne. C’est l’occasion pour les élus, salariés, exploitants et retraités agricoles d’échanger et d’aborder les sujets d’actualités dans une ambiance conviviale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour la 2ème année consécutive, la MSA organise des rencontres de territoires ; l’occasion d’aborder des thèmes d’actualités et de renforcer les liens avec les élus.
Pour la 2ème année consécutive, la MSA organise des rencontres de territoires ; l’occasion d’aborder des thèmes d’actualités et de renforcer les liens avec les élus. - © T.M.

Expliquer les activités

Le 26 janvier, Eric Petit, Président de la MSA Sud Champagne et le directeur Stéphane Antigny ont accueilli de nombreux participants à la Maison de l’agriculture à Chaumont. En introduction, un quiz sur la protection sociale où il est rappelé que la MSA est le seul régime à guichet unique (famille/santé/retraite) pour les prestations ou les cotisations.

La MSA Sud Champagne couvre 14 % de la population des deux départements (10 et 52), dont 8 500 exploitants et 43 000 retraités. La MSA a les coûts de gestion les plus bas (4 %), bien devant une mutuelle (entre 12 et 15 %) et un assureur mutualiste (20 %). La retraite constitue le 1er poste de dépense, et malheureusement, « notre régime ne s’équilibre pas pour les retraites des exploitants car les cotisations sont insuffisantes. Il faut donc un financement externe car les exploitants en activité ne pourraient pas supporter une hausse des cotisations » indique Eric Petit.

La mutualité agricole veut mettre fin aux idées reçues : un enfant a mêmes droits et les mêmes prestations qu’il soit rattaché à la CAF ou à la MSA. D’ailleurs elle ne fait qu’appliquer la loi, sa marge de manœuvre reste limitée. Dans certains cas comme les prestations extra-légales, la MSA Sud Champagne reçoit une enveloppe de 2 M et décide de sa répartition de façon équitable.


Nouveautés 2 018

Quelques évolutions cette année comme la cotisation maladie qui progresse de 1,5 % à 6,5 %, selon le revenu professionnel, et une hausse de 1,7 point de la CSG. On notera des évolutions plutôt positives dans la branche famille et dans la branche vieillesse, avec par exemple la revalorisation de l’Allocation Santé aux Personnes Âgées à hauteur de 100 en 3 ans, dont 30 dès le 1er avril 2018. Cette année, la MSA va aussi renforcer la lutte contre la fraude. Autre changement en 2018, la suppression du RSI : la MSA devient l’unique « petit régime » face au régime général.

Eric Petit est revenu sur le bug ayant entraîné un versement trop important des pensions aux retraités en décembre 2017, mais il assure que ce trop-perçu n’entraînera pas d’impact fiscal.

La MSA vous accompagne

Pour faire face à une période de changement, il y a le programme d’accompagnement « l’avenir en soi ». Il arrive que le cours de votre vie soit bouleversé pour différentes raisons (économiques, de santé, familiales, départ à la retraite…) et certaines situations difficiles nécessitent de s’adapter. Si vous êtes exploitant (ou conjoint), salarié agricole ou aide familial, la MSA vous aide à traverser ce changement en identifiant vos compétences, vos connaissances et vos passions.

Vous serez dans un groupe de 12 personnes maximum, pour 6 à 8 séances et vous clarifierez ce que vous savez faire, comment vous y prendre pour réussir votre projet et comment le défendre. Cette démarche est animée par des professionnels, elle vous sera présentée avant le démarrage des séances lors d’un entretien individuel.

La MSA propose également « l’aide au répit », un dispositif pour les agriculteurs épuisés ou en burn-out qui leur permet de faire une pause. Lancée début 2017, l’aide prend plusieurs formes : groupes de paroles, consultations psychologiques individuelles, ateliers MSA, organisation de séjours de répit… En 2017, la MSA Sud Champagne a fait partir 23 familles à Bussang (88) dans le cadre de ce dispositif.

Dans un autre domaine, la MSA vous accompagne afin de connaître le fonctionnement du nouveau TESA (Titre Emploi, Simplifié Agricole) lors d’une formation dans ses locaux de Chaumont le 20 février de 10h à 12h.

Les prochaines rencontres de territoires MSA ont lieu :

- Mardi 13 février à 9h à Montier-en-Der, au restaurant Au joli Bois.

- Mardi 13 février à 17 h 30 à Vecqueville, à la MSA.

- Mardi 20 février à Bourbonne-les-Bains à 14h, à la mairie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°25056 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 25056 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui