L'Avenir Agricole et Rural 26 septembre 2019 à 15h00 | Par T MORILLON

Des machines adaptées aux nouvelles pratiques

L’entreprise Graillot a organisé une journée sur les pratiques liées à la réduction des traitements phytosanitaires (respect et couverture des sols, désherbage mécanique, semis direct...). Les agriculteurs ont eu une présentation de machines polyvalentes en statique et en dynamique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Présentation de la herse étrille Hatzenbichler, elle permet de réduire l’utilisation des herbicides de moitié.
Présentation de la herse étrille Hatzenbichler, elle permet de réduire l’utilisation des herbicides de moitié. - © T MORILLON

Tassement et décompactage

À travers cette journée d’information le 12 septembre sur son site de Marbéville, Graillot a souhaité sceller son partenariat avec Köckerling et BC Technique (importateur de Hatzenbichler et maintenant constructeur de ses propres bineuses).

Le compactage du sol peut être causé par un tassement mécanique (matériel trop lourd, conditions de travail trop humides dans les sols fragiles) ou par une reprise en masse naturelle liée à des excès de pluie suivie d’une sécheresse importante dans des sols qui contiennent peu d’argile. Les mesures de préventions consistent à augmenter autant que possible la quantité de matière organique présente dans le sol afin de lui conserver une certaine souplesse et de limiter les possibilités de cohésion. « C’est un peu comme si on intégrait du torchis dans un ciment. Là où il y a du torchis, le ciment ne prend pas et donc laisse une porosité » explique Jean-Paul Daouze, ingénieur conseil à la Chambre d’agriculture de la Marne.

Le désherbage mécanique

Il est utilisé en production biologique, mais peut l’être en complément du désherbage chimique. Il est la seule possibilité de supprimer un maximum de concurrence entre les mauvaises herbes et les cultures. Le désherbage mécanique peut être général, c’est-à-dire à priori non sélectif. Il se pratique à l’aide de herses inertes trainées ou de roto-étrilles (doigts de herses installées sur des systèmes rotatifs et qui arrachent l’herbe en tournant). Le seul moyen d’être respectueux des cultures avec ces machines est de travailler sur des cultures non levées ou des cultures relativement bien développées et bien ancrées au sol. « Même si on occasionne des dégâts sur les feuilles, le fait de les avoir bien ancrées au sol va leur donner la résistance nécessaire. On tolère 10 à 12%  de dégâts sur des plantes cultivées pour obtenir une qualité de désherbage correct » précise Jean-Paul Daouze.

Et puis, il y a le désherbage sélectif des cultures. Dans la mesure où celles-ci sont semées en ligne à des écartements supérieurs ou égaux à 15cm, il est possible de les biner. Le binage consiste à passer des éléments métalliques qui vont couper l’herbe entre les rayons de la culture.

Se préparer à l’agriculture de demain

« On assiste à la disparition d’une multitude de matières actives et Köckerling s’y est préparé » lance Thierry Courtois, commercial Kockerling France. Le déchaumeur à dents Allrounder est un outil polyvalent capable de réaliser un travail du sol superficiel et profond (10/12 cm).
Non seulement il peut ameublir et aérer le sol, mais il peut détruire des faux semis, et plus généralement faire du désherbage mécanique. Il fait du scalpage intégral tout en consommant moins de 4 l/ha.
Parfait pour le travail simplifié et le labour, l’Ultima est un des plus vieux semoirs de la gamme. Au GAEC de Savry, Franck et Damien Thiéblemont ont modifié cet outil pendant 3 ans, « il est capable de semer dans toutes les conditions. Il suffit de changer un soc pour le faire évoluer en semoir direct. On voulait conserver la simplicité du semoir, la polyvalence et le débit de chantier » expliquent les exploitants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2578 | décembre 2019

Dernier numéro
N° 2578 | décembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui