L'Avenir Agricole et Rural 08 février 2018 à 01h00 | Par L.S.

Des agneaux plus vigoureux à la naissance avec des brebis bien alimentées

Selon les résultats d’une récente étude¹, les agneaux sont plus débrouillards à la naissance lorsque leurs mères sont bien alimentées lors des six dernières semaines de gestation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec des brebis bien nourries, 90 % des agneaux ont tété le colostrum tout seul.
Avec des brebis bien nourries, 90 % des agneaux ont tété le colostrum tout seul. - © L.S.

Myriam Doucet, vétérinaire à l’Institut de l’Elevage en charge de cette étude, explique que «la proportion d’agneaux qui vont essayer de se lever dans les cinq premières minutes est supérieure de 29 % lorsque les brebis reçoivent une ration suffisante par rapport à des brebis sous alimentées à raison de 80 % de leurs besoins». Cet écart se maintient deux heures après la naissance : 90 % des agneaux dont la mère a été alimentée correctement ont têté tout seul. Dans notre étude, cette proportion passe à 62 % avec des brebis sous alimentées.

6 % de mortalité en moins

De plus, pour 19 % des nouveaux nés issus de brebis mal nourries, au moins deux aides à la tétée, au biberon ou au pis, ont été nécessaires afin de leur garantir la bonne dose de colostrum pour les réchauffer et les immuniser. «En conséquence, le temps passé à l’agnelage est plus important et c’est sans compter les 9% d’agnelages difficiles en plus sur lesquels il y a nécessité d’intervenir. Au final, le taux de mortalité des agneaux est majoré de 6 % au sevrage avec des brebis mal alimentées». Les résultats de cette première étude doivent être confirmés avec d’autres types génétiques dans les années qui viennent.

¹ Étude financée par FranceAgriMer et réalisée en 2017 avec des brebis de race Romane portant deux agneaux (Fédatest/ Institut de l’Elevage/CIIRPO).

Laurence Sagot, Institut de l’Elevage/ CIIRPO

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2497 | mai 2018

Dernier numéro
N° 2497 | mai 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui