L'Avenir Agricole et Rural 03 décembre 2015 à 08h00 | Par T. Morillon

Des acquis intéressants pour les retraités

L’assemblée générale de la Section Départementale des Anciens Exploitants (SDAE) s’est tenue le 19 novembre à Semoutiers. Ce fut l’occasion de retracer les principales avancés syndicales obtenues.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nombre d’adhérents est stable et devrait progresser.
Le nombre d’adhérents est stable et devrait progresser. - © T.M.

Contexte agricole

Le Président de la Chambre d’Agriculture Christophe Fischer a souligné le manque de revalorisation des retraites agricoles. Le sujet de la cellule Réagir a aussi été abordé, elle traite une soixantaine de dossiers. Cette structure est un moyen d’accompagner les paysans qui rencontrent des difficultés (financières, relationnelles ou de santé). «Les agriculteurs viennent souvent trop tard, pourtant, des conseillers sont là pour établir un bilan et réorienter l’exploitation» explique Christophe Fischer.

Thierry Lahaye, président de la FDSEA a salué les actions faites au sein de la section qui profiterons à l’ensemble des agriculteurs. Il a rappelé la mauvaise situation agricole : «on cumule les mauvaises années, on le voit encore en 2015 avec le prix du lait et la sécheresse. Le Rhin n’a plus d’eau, empêchant les bateaux de transporter les grains, les silos restent pleins. Même si nous avons eu certains acquis avec les manifestations de septembre, des transformateurs de la viande comme Bigard ne jouent pas le jeu». La situation est fragile, le chiffre d’affaires d’une exploitation céréalière peut varier de 40 % selon les années. En Haute-Marne, les perspectives ne sont pas bonnes : selon CER France, les trésoreries de certaines exploitations vont afficher une baisse de 50 000 à 60 000 euros. Cependant des enveloppes ont été débloquées, comme le fonds d’allègement des charges, soit 500 000 euros répartis sur 300 dossiers. Mais cela demeure insuffisant selon le responsable syndical qui indique que le tiers des exploitations dégagent moins que le SMIC : «Je vais faire une demande officielle au Conseil Régional pour débloquer des aides».

Revalorisation de la retraite

Pendant 70 ans, la FNSEA n’a cessé de revendiquer les droits des agriculteurs, votant le principe de la parité avec les autres régimes sociaux. Cependant, il subsiste de nombreux régimes spécifiques avec des écarts de prestations importants et il est difficile de conduire des réformes de fond, ce qui explique pourquoi les modifications des retraites se font par petites touches successives.

Le principaux acquis obtenus restent la mensualisation, la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO) et la revalorisation des petites retraites, sutout celles des conjointes. Depuis le 1er janvier 2014, la retraite moyenne est passée de 543 à 560 Euros/mois, soit plus de 3 % (+10 % depuis 2010). Cela représente 640 000 Euros par mois pour l’Aube et la Haute-Marne (8000 retraités dans chacun des 2 départements).

En mars 2014, il y a eu 7296 bénéficiaires de points retraites supplémentaires, soit un retraité sur deux, très souvent des femmes qui n’avaient pas eu de RCO. En octobre l’année dernière, la retraite a été améliorée pour 267 veuves qui ont pu bénéficier de la réversion sur les points RCO gratuits accordés à leur conjoint décédé.

RETRAITES

Le mois dernier, 25 Euros ont été accordés à 1336 bénéficiaires au titre de «complément différentiel de RCO», c’est à dire pour la revalorisation obtenue au titre de rattrapage du SMIC, qui pour le moment n’en est qu’à 73 %, mais qui devrait augmenter d’un point par an sur les deux prochaines années.

«Je rappelle que la profession agricole représente encore 10 % des emplois. Notre contribution au PIB de notre pays est tout aussi méritante que celle des salariés ou des fonctionnaires aujourd’hui retraités.

Dans un régime social qui repose principalement sur le principe de répartition, il est tout à fait logique que nous ayons une parité de prestations» explique Claude Deblaize.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2421 | décembre 2016

Dernier numéro
N° 2421 | décembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui