L'Avenir Agricole et Rural 24 décembre 2014 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Départ du DTT pour la Somme

Jacques BANDERIER quitte la Haute-Marne. Le Préfet, Jean Paul CELET l’a félicité pour cette évolution de carrière, déjà bien remplie et plutôt atypique. En effet, Jacques BANDERIER a une double formation d’Ingénieur des Travaux et d’Architecte. A ce titre il a intégré le corps restreint des architectes d’urbanisme de l’Etat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JL Blondel

Avant d’être nommé en Haute Marne, en octobre 2011, Jacques BANDERIER était directeur adjoint de la DDT de l’ Aube ; il avait alors été acteur de la fusion DDA-DDE. Le Préfet a particulièrement insisté sur les qualités organisationnelles de son directeur de service qui a su proposer une réorganisation intelligente de la DDT avec le maintien de 2 entités sur Joinville et Langres. La mise en place d’un schéma de cohérence territoriale (SCOT), le dossier CIGEO, la Parc National, la rénovation urbaine (notamment celle de Langres et Joinville), la réforme de la PAC, la chasse, l’environnement, le découpage des cantons, sont autant de sujets qui caractérisent le large champ de compétences d’une DDT et sur lesquels les avis du Directeur sont déterminants. La présence des responsables de la profession agricole à l’occasion de cette cérémonie, atteste de la qualité de dialogue qu’a su entretenir Jacques BANDERIER, manifestement ému de devoir quitter un département et une équipe avec lesquels il avait tissé des liens étroits.

Mais l’appel du grand large a été plus fort. Bon vent à Monsieur BANDERIER, qui aura, entre autres attributions celles de gérer le littoral et les affaires maritimes puisqu’il a été retenu par la Préfète de la Somme pour prendre la direction de la DDTM. Son successeur n’est pas encore connu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2457 | août 2017

Dernier numéro
N° 2457 | août 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui