L'Avenir Agricole et Rural 07 juillet 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Défendre la liberté d’entreprendre

Le 30 juin, la commission «grandes cultures» de la FDSEA organisait une réunion sur le thème «produire plus, produire mieux». Les principaux sujets d’actualités ont également été abordés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Stéphane Crijns quitte le département et la présidence de la commission Grandes Cultures de la FDSEA qui est reprise par Thierry Lahaye.
Stéphane Crijns quitte le département et la présidence de la commission Grandes Cultures de la FDSEA qui est reprise par Thierry Lahaye. - © JLB

GRANDES CULTURES

Jérôme JOSSEAUX du service « Relations Terrain » de l’Association Générale des Producteurs de Blé est intervenu pour aborder les perspectives des marchés des céréales et pour présenter à l’audience le travail du syndicalisme sur les principaux sujets environnementaux.

En mars 2015, le plan Écophyto, validé en 1ère lecture à l’Assemblé Nationale (AN) prévoyait d’interdire radicalement tous les néonicotinoïdes (NNI) dès le 1er janvier 2016 (irréalisable tant d’un point de vue réglementaire que technique). En janvier 2016, les sénateurs plus proches de la réalité agricole, ont décidé en 1ère lecture au Sénat de supprimer cette limitation, puis de la réintroduire et finalement de la supprimer ! Le jeu politique terminé, le texte fut renvoyé en 2ème lecture à l’AN en mars 2016. Les députés ont alors réitéré la prohibition d’utiliser des NNI mais cette fois à partir de septembre 2018 avec saisine de l’ANSES pour étudier l’existence d’alternatives.


Les néonicotinoïdes en sursis…

En mai 2016, les sénateurs ont maintenu leur position en tentant de trouver un juste milieu. En effet, ils ont proposé d’interdire les produits au cas par cas si et seulement s’il existait des méthodes ou produits de substitution plus favorables pour l’environnement, la santé mais également pour l’activité agricole ! Pour finir, à l’issue de la 3ème lecture à l’AN, l’interdiction de l’usage des NNI a été maintenue dès septembre 2018 mais avec la possibilité d’obtenir une dérogation par arrêté de trois ministères : agriculture, environnement et santé, ce qui laisse un mince espoir.

Vous pourrez consulter la suite de cet article dans notre édition du 08 juillet 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui