L'Avenir Agricole et Rural 16 février 2017 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

DECOUVRIR L'AGROFORESTERIE POUR PRODUIRE AUTREMENT

Les chambres d’agricultures de l’Aube et de la Haute-Marne proposent une journée de formation à destination des agriculteurs sur l’Agroforesterie, technique qui connaît un regain d’intérêt au niveau national ces dernières années.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Parcelle agroforestière associant merisiers, noyers et culture à Orbigny-au-Mont (52) sept 2016.
Parcelle agroforestière associant merisiers, noyers et culture à Orbigny-au-Mont (52) sept 2016. - © T MORILLON

En un siècle, le nombre d’arbres de plein champ en France a été divisé par 3. L’arbre isolé gênait le passage des machines, la haie empêchait l’agrandissement des parcelles. La modernisation du matériel agricole et la non prise en compte des ligneux dans les remembrements de 15 millions d’hectares depuis 1945 sont les principales causes de ce déclin, entraînant des déséquilibres importants. Aujourd’hui, il est donc vital pour l’agriculture de redonner une place à l’arbre au sein des systèmes de cultures et d’élevage.

L’agroforesterie est un ensemble de pratiques diverses associant l’arbre avec les cultures et/ou l’élevage, représentée en majorité par des formes bocagères mais aussi par la plantation d’arbres d’essences forestières en alignements ou encore par les systèmes de prés-vergers.

Grâce à un emplacement des plants et à un entretien des ligneux bien définis, les techniques d’agroforesterie actuelles sont très bien adaptées à la mécanisation agricole et permettent d’allier production agricole et production de bois. A l’heure de la transition agro-écologique de l’agriculture, de plus en plus d’agriculteurs mettent en place ces pratiques.

L’agroforesterie est un atout pour l’agriculture en apportant un revenu complémentaire aux fermes avec la vente de bois d’œuvre, mais aussi en améliorant le fonctionnement de l’agroécosystème : régulation hydrique des parcelles, protection des animaux, limitation du lessivage des nitrates, réduction d’utilisation de produits phytosanitaires, stockage de carbone, limitation de l’érosion des sols, augmentation du taux de matière organique des sols, biodiversité, paysage.

Cette journée de formation sera l’occasion de découvrir comment ces techniques peuvent se mettre en place sur vos exploitations.

Retrouvez le programme complet de cette formation  dans notre édition papier de cette semaine page 06

Bonne lecture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui