L'Avenir Agricole et Rural 18 septembre 2014 à 08h00 | Par J.M. Fondeur

Déclinaison régionale

Le PAR (Programme d’Action Régional) a été signé le 5 septembre 2014 par le Préfet de Région.Cet arrêté reprend, entre autres, la gestion de l’interculture, l’allongement des périodes d’interdiction d’épandage pour certaines communes selon le type d’effluents ou la culture, les analyses nécessaires, le fractionnement des apports … sur chaque zone vulnérable ou partie de zone vulnérable de la région Champagne-Ardenne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La CIPAN ou la culture dérobée doit être maintenue pour une durée minimale de 2 mois, et ne peut pas être détruite avant le 15 octobre.
La CIPAN ou la culture dérobée doit être maintenue pour une durée minimale de 2 mois, et ne peut pas être détruite avant le 15 octobre. - © JLB

L’élément d’actualité intéressant particulièrement les exploitants agricoles concerne l’interculture longue (avant une culture de sortie hiver-printemps 2015), l’objectif étant toujours d’avoir 100% de couverture hivernale.

1 – Implantation – Destruction de couvert :

La date limite d’implantation de la Culture Intermédiaire Piège A Nitrates ou de la culture dérobée est fixée au 10 septembre. Pour des raisons agronomiques, l’implantation doit avoir lieu le plus tôt possible après la récolte du précédent.

La CIPAN ou la culture dérobée doit être maintenue pour une durée minimale de 2 mois, et ne peut pas être détruite avant le 15 octobre. Dans le cas d’un apport organique, la durée d’implantation de la CIPAN est augmentée de 15 jours (durée minimale de 2.5 mois).

Ainsi une CIPAN semée le 05 août doit être maintenue jusqu’au 15 octobre.

Avec apport de matière organique, elle doit être maintenue jusqu’au 20 octobre.

Une culture dérobée semée le 27 juin, récoltée en enrubannage le 12 septembre doit être maintenue jusqu’au 15 octobre minimum.

Les surfaces en CIPAN dont la destruction intervient à partir du stade « floraison » sont considérées comme couvertes, à condition que leur destruction soit partielle et réalisée par un broyage des parties aériennes, sans enfouissement. L’enfouissement est réalisé après 2 mois d’implantation minimum (plus 15 jours en cas d’apport organique) et au plus tôt le 15 octobre.

Les légumineuses pures sont autorisées en agriculture biologique. En agriculture conventionnelle, les légumineuses sont autorisées uniquement en mélange. Dans ce cas, un apport de matière organique est autorisé à une dose maximale de 50 kg d’azote efficace par ha.

Les chaumes et les repousses de céréales (à l’exception des repousses d’orge de printemps) sont interdits comme CIPAN.

2 – Non couverture automnale des sols ?

La couverture des sols en interculture est modifiée dans ces différentes situations :

a) Sur les îlots culturaux sur lesquels la récolte de la culture principale est postérieure au 05 septembre inclus (exemple du maïs ensilage), la couverture des sols en interculture longue n’est pas obligatoire, sauf derrière une culture de maïs grain, de sorgho ou de tournesol où des dispositions particulières sont précisées dans le point suivant

b) Sur les îlots culturaux ayant fait l’objet d’une culture de maïs grain, de sorgho ou de tournesol, la couverture des sols est assurée par un broyage fin et un enfouissement superficiel des cannes sauf :

- sur certaines communes identifiées (concerne 90 communes en Haute-Marne et plus encore dans la Marne et l’Aube) pour le nourrissage des grues cendrées où la couverture des sols est assurée par un broyage fin sans enfouissement.

- sur zone inondable (plus forte crue ou crue centennale) où la couverture est également assurée par un broyage fin sans enfouissement.

c) Sur les îlots culturaux pour destruction des vivaces en précisant la méthode de traitement, où pour lutter contre les limaces par déchaumage, ou contre les adventices annuelles par mise en œuvre de faux semis, si ces travaux sont réalisés entre le 05 septembre et le 15 octobre, la couverture des sols en interculture longue n’est pas obligatoire. Cette dérogation doit faire l’objet d’une déclaration par écrit auprès de l’administration (avant le 10 septembre).

d) Sur les îlots culturaux sur lesquels le broyage ou le ramassage des cailloux est nécessaire, la couverture du sol en interculture courte n’est pas obligatoire. La couverture en interculture longue reste obligatoire, l’exploitant agricole devant si possible réaliser le broyage ou ramassage avant le 05 septembre ou après le 15 octobre. Si non déclaration par écrit auprès de l’administration (avant le 10 septembre) justifiant l’implantation tardive ou la destruction précoce de la CIPAN.

e) Sur les îlots culturaux présentant des sols dont le taux d’argile est supérieur à 30 % (analyse de sol en justificatif pour chacun des îlots concernés à présenter lors du contrôle) la couverture des sols en interculture longue n’est pas obligatoire. Toutefois, la mise en place d’un couvert végétal pendant l’interculture longue doit toujours être privilégiée.

Remarque : dans ces cas, un bilan azoté post récolte (2015) est demandé (inscrit dans le cahier d’enregistrement des pratiques) en utilisant les données suivantes :

- quantité d’azote total des apports utilisés sur la culture principale et le cas échéant pendant l’interculture précédente.

- rendements (éventuellement teneur en protéines pour les céréales) de la culture principale et le cas échéant de la culture dérobée précédente.

- Teneur en azote des organes récoltés fixés par la brochure COMIFER 2013 (tableau de référence 2013).

Ce bilan était déjà obligatoire dans le précédent dispositif (exceptions techniques et pédo-climatiques de non couverture automnale des sols) en utilisant les références CORPEN.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui