L'Avenir Agricole et Rural 11 juillet 2019 à 09h00 | Par T.M.

Début de moisson 2019

Le point sur le début de la récolte 2019 avec les organismes stockeurs qui nous expliquent le contexte météo et nous livrent les premiers résultats de la campagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Joël Zehr présente le règlement de campagne 2019/2020. Jean-François Ferrand explique que les qualités de récolte ont amené à réviser le taux de calibrage mini brassicole et le taux de pourcentage du blé dans les orges de brasserie.
Joël Zehr présente le règlement de campagne 2019/2020. Jean-François Ferrand explique que les qualités de récolte ont amené à réviser le taux de calibrage mini brassicole et le taux de pourcentage du blé dans les orges de brasserie. - © EA

«Au mois de mai, vu le stade végétatif et l’épiaison des orges, on pensait que la collecte la plus précoce serait début juillet, mais la météo en a fait autrement (canicule), nous avons eu des livraisons à maturité sur la dernière semaine de juin» constate Joël Zehr, responsable région Sud EMC2. En mai le potentiel de toutes les cultures était d’un bon niveau, sauf les colzas qui laissaient présager de gros écarts de rendement (dégâts de grosses altises). La canicule de fin juin n’aura quasiment pas impacté les orges d’hiver, mais qu’en sera-t-il des autres cultures ?... Il y a aussi d’autres facteurs qui peuvent tirer le potentiel vers le bas comme la diminution des solutions chimiques qui ne permettent plus de régler les problèmes d’enherbement. Les attaques des ravageurs deviennent également difficiles à maîtriser, surtout depuis la fin d’utilisation du Gaucho sur les orges (pucerons, cicadelles). Un autre élément qu’on ne soupçonne pas entre en jeu : les dégâts de gel à la méiose. Certaines orges d’hiver ont été impactées et d’après Joël Zehr il est possible que les orges de printemps le soient malheureusement aussi.

Orges d’hiver : des taux de protéines bas, mais non pénalisant


Malgré un état sanitaire correct, on constate une fois de plus des écarts de rendement en orges d’hiver, avec un delta de - 50 à + de 80 qx/ha, soit une moyenne à 65 qx/ha, un niveau supérieur à l’année dernière.
Du côté des orges de brasserie le calibrage est très variable (comme pour le rendement) avec une moyenne de 71. Le taux de protéines est exceptionnellement bas puisqu’il est inférieur à 10 en moyenne. Il peut poser des soucis de mise en marché lorsqu’il est très bas comme lorsque le taux est supérieur à 11,5, mais EMC2 assure que «tous les apports d’orge brassicole d’hiver seront payés sur la base du prix Etincel brasserie, quel que soit le taux de protéine». Les autres critères de déclassement (présence de grains verts ou de blé) restent d’actualité.

«La campagne d’hiver aura été atypique jusqu’au bout. Après une période de semis d’août à octobre réalisée dans des conditions sèches, les fortes chaleurs de juin ont avancé la moisson de 15 jours» observe Jean-François Ferrand, responsable collecte SEPAC. Malheureusement la faible pluviométrie automnale a handicapé les polyculteurs en affectant leurs maitrises du désherbage.
Et pour ne rien arranger, l’automne et l’hiver très doux ont profité aux ravageurs sur les céréales (cicadelles, jaunisse naissante de l’orge) et sur le colza (grosses altises et charançons du bourgeon terminal et de la tige).

Orges d’hiver : un rendement hétérogène


Les orges d’hiver sont à ce jour terminées sur une note très hétérogène avec des rendements qui varient de 45 à 85 qx/ha, avec un taux de calibrage en moyenne à 76 et un taux de protéines moyen proche de 10. Les humidités de récolte sont très bonnes, en moyenne à 11 %. Du côté des variétés, Etincel retrouve une productivité correcte en bonnes terres avec un très bon calibrage, tandis que la nouveauté brassicole KWS Faro confirme sa place dans l’assolement haut-marnais. «Pixel, testé cette année, présente un débouché brassicole plus réduit à ce jour» prévient la SEPAC.

Vous pourrez retrouver la suite de cet article dans notre édition du 12 juillet 2019.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2566 | septembre 2019

Dernier numéro
N° 2566 | septembre 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui