L'Avenir Agricole et Rural 20 octobre 2011 à 11h10 | Par E. DAUPHIN

Culture - Développer l’accès à la culture

L’inauguration en première mondiale du Centre Pompidou Mobile dans notre département par le Président de la République en personne, accompagné des Ministres de la Culture et de l’Education Nationale a offert un coup de projecteur à notre territoire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aiguiser l’appétit culturel de nos enfants

Le Président Sarkozy a longuement expliqué son choix d’intégrer l’histoire de l’art au brevet des collèges.
La culture constitue un fondement de la société. Cependant la sensibilité culturelle est largement conditionnée par le milieu social dans lequel évolue l’enfant, ce qui constitue une injustice sociale que l’école se doit d’aplanir.

Non pas en dispensant une connaissance exhaustive, mais en aiguisant l’appétit artistique des enfants grâce à un large accès aux œuvres plastiques, cinématographiques et aux arts vivants. Loin de nuire aux droits d’auteurs et de concurrencer les cinémas et autre musées, il prépare au contraire le vivier des visiteurs de demain. C’est la raison pour laquelle il a offert la gratuité de l’accès aux musées pour les étudiants et les enseignants, ce qui a généré trois millions d’entrées supplémentaires.

La culture, remède  à la crise ?

Le budget alloué à la culture figure parmi ceux qui ont été maintenus. Le Gouvernement a conscience que le patrimoine français constitue un attrait touristique majeur et qu’il nécessite d’être entretenu (rénovation du patrimoine 400 millions d’euros par an). D’autre part, investir dans les arts vivants permet aux talents de s’exprimer afin de constituer le patrimoine de demain.

Nicolas Sarkozy voit même dans la culture un remède à la crise. D’abord parce qu’elle permet de s’évader, ensuite parce qu’elle constitue, à l’échelle d’un territoire une carte de visite appréciée des touristes. Il cite en exemple la cité espagnole de Bilbao qui, en proie au marasme économique a tout misé sur son patrimoine architectural, devenant une destination touristique prisée. Plus proche de nous, la ville de Metz, dont un tiers des emplois dans le secteur de la défense n’ont pas échappé à la reconfiguration de la carte militaire, a bénéficié dès 2003 de l’extension du Centre Pompidou. L’antenne metzine compte depuis son ouverture plusieurs centaines de milliers d’entrée alors que Pompidou Paris n’a jamais été aussi fréquenté.

Le pays du copyright  à l’ère du numérique

Le Président s’est félicité de la réduction d’un tiers du téléchargement illégal sur Internet en «Pier to pier» grâce à une réglementation coercitive à l’endroit des «pirates». Parallèlement l’offre légale s’est développée. Il a cependant rappelé que la loi Hadopi n’était pas figée. Il s’est également insurgé contre les pratiques peu orthodoxes de certains géants de la toile, qui avaient pour projet de numériser l’ensemble des œuvres littéraires françaises et de les mettre en libre accès. Le chef d’Etat souhaite néanmoins offrir aux jeunes un accès au patrimoine culturel via Internet, dans lequel il voit un puissant outil de médiation culturelle.

Le dispositif «ciné lycée», soutenu  par le Président afin de permettre aux élèves d’accéder légalement aux chef d’oeuvres cinématographiques dans l’esprit ciné-club se fait via une plateforme de téléchargement accessible aux enseignants sous certaines conditions. Le dispositif rend légale la visualisation d’oeuvres cinématographiques par l’acquittement globalisé de droits d’auteurs.

LE CENTRE POMPIDOU MOBILE

Inauguré officiellement lundi par Luc Châtel devant le tout Chaumont, le musée ambulant restera en terre haut-marnaise jusqu’au 15 janvier 2012, soit trois mois, avant de rejoindre l’ouest de la France.
Une douzaine d’œuvres contemporaines autour du thème de la couleur est scénographiée dans des chapiteaux prévus à cet effet. Elles sont signées Picasso, Léger, ou encore Matisse...  Une initiative qui vise à toucher la moitié des français « qui ne se rend jamais au musée », faute d’accès. Un accès à la fois géographique, financier et culturel que se propose de faciliter le centre Pompidou grâce à sa mobilité, sa gratuité et à la présence de médiateurs et d’audioguides, facilitant la compréhension des œuvres présentes durant la visite d’une durée d’environ quarante minutes.
Il est prévu d’y accueillir environ dix mille écoliers en journée. Des créneaux les soirs de 17h00 à 19h00 et les week-end de 10h00 à 20h00 seront destinés au grand public.
Le coût du passage de cette exposition itinérante est estimé à 200 000 euros pour la ville de Chaumont. C’est l’équivalent de deux concerts rassemblant 1000 à 4000 personnes, a estimé le Maire de Chaumont.
Ajouté au projet de complexe cinématographique au quartier de la gare, et si la culture est réellement un remède à la crise, alors Monsieur le Ministre, nous sommes sauvés !

Joël Plessy,  chef d’établissement  à la MFR  de St Broingt

“J’ai fait l’expérience personnellement d’emmener des élèves de filière agricole voir une opérette à l’Opéra de Dijon. Autant dire qu’ils n’étaient pas très enthousiasmés par cette sortie. Mais une fois plongés dans l’ambiance feutrée du théâtre, les aprioris sont tombés et ils sont revenus ravis. L’école doit apporter aux élèves une ouverture culturelle, mais c’est parfois compliqué sur le plan logistique. Mon établissement affrètera un bus pour venir voir l’exposition d’art moderne à Chaumont, ce qui est moins lourd que d’organiser une sortie à Paris.
Je reste cependant sur ma faim concernant l’animation culturelle en milieu rural.
A peine a été évoquée l’initiative «Théatro’bistrot». Quant au projet «ciné lycée», j’espère que le dispositif sera également accessible aux établissements privés tels que les Maisons Familiales et Rurales”.

En pratique :
Centre Pompidou mobile
Quartier Foch (près de la MSA)
Ouverture les  week-end et vacances  de 10 h 00 à 20 h 00
En période scolaire  de 17 h 00 à 19 h 00
Entrée libre

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui