L'Avenir Agricole et Rural 03 novembre 2006 à 00h00 | Par F.Thevenin

Coopérative laitière d’Ageville - Départ émouvant de Bernard Durand

Après 38 ans de collecte de lait pour la laiterie d’Ageville, Bernard Durand prend sa retraite… à regrets. Ses collègues, la direction et les éleveurs lui ont rendu hommage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Mardi 24 octobre, deux heures du matin, Bernard Durand se lève pour la dernière fois afin d’effectuer sa collecte de lait pour la laiterie d’Ageville. Vers 13 heures, sa tournée est terminée et il revient sur Ageville où l’attendent, sans le savoir, de nombreux éleveurs, ses collègues, ses présidents et sa famille… La surprise et l’émotion sont totales !
Jean Bischofberger, le fromager de ses débuts et durant 25 ans, lui rend hommage en rappelant son itinéraire. Bernard Durand est entré au sein de la laiterie en 1968, après son service militaire et afin d’effectuer le ramassage du lait. Il y est resté 38 ans !
38 années durant lesquelles, l’homme a fait preuve de ponctualité et de sérieux. Jean Bischofberger souligne son pouvoir d’adaptation face aux multiples évolutions au cours des années. Sans problème, Bernard Durand est passé de la collecte au bidon à celle en vrac. Il a su rester vigilant sur la qualité du lait sachant qu’elle détermine la qualité des fromages.

Rigueur et sérieux


Le nouveau retraité ne s’est pas contenté de remplir son rôle de ramasseur. Il a également, dès qu’il le fallait, aidé à l’installation des caves d’affinage et mis la main à la pâte lors de travaux au niveau de la laiterie. Il en était le soudeur attitré.
Pour Hubert Truffot, ancien président, «une page de la coopérative se tourne avec le départ de Bernard Durand». Pour lui, cette coopérative est un peu la sienne et il le remercie pour ses 38 ans de fidélité. Il parle de courage, de ténacité, d’amour du service, d’envie de bien faire, de loyauté et de générosité. En lui souhaitant une heureuse et longue retraite, Hubert Truffot souhaite que son exemple serve de leçon pour les générations futures.
De son côté, l’actuel président de la coopérative, Jean-Louis Thévenin souligne que le grand nombre de personnes venues le saluer pour cette dernière journée est la preuve d’un profond respect et d’un geste de sympathie conséquent. Il en profite pour lui remettre, au nom de chacune, un passeport pour un week-end santé et forme à Bourbonnes-les-Bains.

La coopérative va mieux !

Afin de faire le point sur l’actualité de la laiterie d’Ageville, Jean-Louis Thévenin débute ses propos en parlant de «période de transition importante». Pour lui, l’objectif est simple. Il faut rester indépendant et construire une société solide grâce à des marchés conséquents ; marchés qui existent puisque la laiterie est le fournisseur officiel de 5 distributeurs. Jean-Louis Thévenin souhaite installer et préserver ces marchés.
Autre changement à venir : la fusion envisagée pour la fin 2006 ou le début 2007 de la laiterie de Saint-Julien.
Au bout du compte, les résultats du premier semestre 2006 sont très prometteurs avec un solde positif de 96 000 euros. L’objectif, pour la fin de l’année, est d’atteindre les 200 000 euros ! Il annonce que toutes les dispositions seront prises afin d’atteindre cet objectif…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2522 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2522 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui