L'Avenir Agricole et Rural 03 décembre 2020 a 07h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

Concours de pointage pour le lycée agricole

Le 26 novembre, des élèves du lycée agricole de Choignes ont passé le concours de pointage bovin ainsi que les ovinpiades. Plus de 160 jeunes du lycée et du CFA ont participé dans l’objectif d’atteindre la finale nationale.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pointage Simmental à l’EARL du COTEAU à Biesles.
Pointage Simmental à l’EARL du COTEAU à Biesles. - © TM

Journée exceptionnelle au lycée agricole Edgard Pisani avec le Concours du jugement des animaux par les jeunes (CJAJ) et les ovinpiades, organisés par l’équipe enseignante de l’établissement, en partenariat avec Vauthier Sepac, Cobevim et la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne.
120 élèves ont participé au CJAJ. L’objectif de ce concours est de sensibiliser les jeunes à l’importance de la morphologie des animaux reproducteurs et d’encourager les formations professionnelles.
Du côté des pointeurs professionnels, Philippe Caussin a assuré le pointage des bovins allaitants et Françis Michel celui des bovins laitiers. Chaque élève a pu choisir la race qu’il préférait juger : Prim’Holstein au GAEC de la Creu à Lanques sur Rognon, Simmental à l’EARL du Coteau à Biesles, Charolaise à l’EARL Collier à Bricon et Limousine à la ferme des Antes, l’exploitation du lycée agricole. Le pointage est obligatoire pour les CGEA et les BTSA PA, cela fait partie du cursus scolaire, mais les élèves d’autres filières peuvent y participer.

Evaluer les postes

Dans ce concours les élèves doivent pointer les animaux selon une grille de critères : qualités corporelles, corpulence, musculature, membres spécifiques, aplombs, aspect général de l’animal… « Les élèves ont eu un guide en amont pour qu’ils puissent se débrouiller tout seuls » explique Nina Leuci, enseignante en zootechnie.

Le pointeur présente la méthode aux élèves et juge les différents postes avec eux, en donnant une note en 1 et 9 pour chaque critère. Ensuite les élèves doivent pointer individuellement deux animaux. « Il faut évaluer les bêtes selon trois grands critères : les morceaux qui intéressent la boucherie, le développement squelettique et l’aptitude fonctionnelle » explique Philippe Caussin lors du pointage des Limousines.

Plusieurs épreuves pour les ovins

Le concours des ovinpiades des jeunes bergers se déroule en plusieurs phases. D’abord les 44 participants ont passé deux épreuves écrites, un questionnaire sur la reconnaissance des races ainsi que des questions plus générales : connaissance de la filière, alimentation, reproduction, sélection, état de santé, viande ovine, réglementation et les normes pour le logement.

Pour la première fois cette année, les élèves ont eu une épreuve liée à la génétique. Ils doivent choisir un bélier parmi un lot de béliers de races différentes en fonction d’une problématique donnée. Les élèves doivent donc étudier le certificat d’origine et de qualification de chaque bélier, puis argumenter son choix.
Ensuite viennent des épreuves pratiques sur le parage, l’état de santé, le tri, la manipulation et l’évaluation de l’état corporel.

Vous pourrez retrouver l'intégralité de cet article dans notre édition du 04 Décembre 2020.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2637 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2637 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous