L'Avenir Agricole et Rural 29 novembre 2007 à 00h00 | Par JL BLONDEL

COMMISSION ELEVAGE - LA VIANDE VA TOUJOURS MAL

La commission élevage FDSEA – JA s’est réunie le 21 novembre 2007 sous la présidence d’Anthony Masselot pour faire le point sur l’actualité sanitaire, économique et réglementaire. Les éleveurs restent inquiets sur l’évolution de la FCO. Ils ont aussi pris acte des assouplissements apportés sur la prescription des médicaments vétérinaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Contrairement aux grandes cultures et à la production laitière, la viande bovine et ovine reste installée dans un marché stagnant voire en crise dans certaines catégories.
Jean Luc Duret a présenté les courbes de l’évolution des cours des vaches de réforme et des jeunes bovins qui sont quasiment identiques à celles des années précédentes. Les broutards, suite à l’extension de la FCO et à la fermeture du marché italien, ont par contre subi une baisse de l’ordre de 20 % (cf graphique ci-dessous). Quant aux veaux de race laitière, ils sont pratiquement invendables.

Réouverture prudente du marché italien

L’extension de la FCO sur le bassin allaitant a eu un impact prévisible sur les exigences sanitaires des importateurs italiens. Bruxelles dans le même temps a assoupli les règles sur les mouvements d’animaux entre Etats Membres. Les sorties de périmètre interdit sont désormais possibles après un test sérologique ou virologique. Mais les engraisseurs italiens restent prudents et le marché a des difficultés à retrouver son équilibre. De plus, dans les départements fortement infectés comme la Haute Marne aujourd’hui, il y a une grande probabilité de détecter des animaux positifs qui ne sont dès lors pas commercialisables à l’export.
Les éleveurs sont donc quasiment obligés d’envisager une solution de « repousse » de vente. Aux cours actuels des animaux il y a toutefois peu de risques de faire une mauvaise opération financière, encore faut-il avoir des aliments en stock. Les experts pronostiquent une augmentation du prix de la « matière première » viande, mais dans cet exercice de prévision il y a souvent eu des déconvenues… La commission élevage attend donc des mesures de compensation à la hauteur du préjudice subi, ce qui n’est pas le cas avec les 228 euros attribués à chaque bovin mort ou les 45,73  à chaque ovin mort depuis le 5 octobre 2007 dans les foyers FCO.
REFORME DE LA PAC : l’élevage doit être épargné
Les premières propositions de la Commission Européenne à propos du « bilan de santé » de la PAC épargnent le secteur de l’élevage et en particulier l’aide aux vaches allaitantes (PMTVA) qui devrait rester couplée. La FDSEA et les JA souhaiteraient cependant une politique plus volontariste sur la gestion des crises agricoles. La transparence des GAEC a été une nouvelle fois soulevée surtout s’il s’agit d’appliquer une politique de plafonnement des soutiens.
agilité de la Haute Marne, en tant que zone intermédiaire, doit aussi être mise en avant sans oublier que les 30 % du troupeau allaitant qui passe historiquement à côté du soutien européen. Le « bilan de santé » pourrait être l’occasion de rappeler cette « pathologie ancienne » qui remonte à l’arbitrage déplorable sur l’exclusion des troupeaux mixtes de plus de 120 000 kg de lait en 1993. Puisqu’il est question de supprimer les historiques, pourquoi ne pas faire tomber celui-ci ?

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2521 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2521 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui