L'Avenir Agricole et Rural 27 octobre 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

CHRONIQUE OVINE

Le tourteau de colza comme seul correcteur azoté dans la ration des brebis

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le tourteau de colza est plus intéressant que celui de soja dès qu’il cote moins de 72 % de son prix.
Le tourteau de colza est plus intéressant que celui de soja dès qu’il cote moins de 72 % de son prix. - © CHAMBRE D'AGRICULTURE

Le tourteau de colza peut être utilisé seul comme correcteur azoté dans la ration des brebis quel que soit le fourrage de base. Il est donc inutile d’ajouter un autre type de tourteau ou complémntaire azotée. La ration bénéficie alors d’un apport supplémentaire en phosphore et la complémentation minérale doit être ajustée à la baisse. Le tourteau de colza ne présente pas de problème d’appétence quelle que soit sa forme de présentation. Certes, il est moins appétent que celui de soja mais les brebis s’y habituent en quelques jours.

Des niveaux de performances inchangés et des économies

Pour une ration à base de foin ou d’ensilage d’herbe, l’incorporation de ce tourteau d’oléaginaux dans la ration est économiquement intéressante dès qu’il cote moins de 72 % du prix du tourteau de soja. Pour des brebis en début de lactation par exemple, il faut prévoir 100 g par jour de tourteau de plus lorsque celui de colza remplace celui de soja. La quantité de minéraux est alors de l’ordre de 10 g par brebis et par jour. Par rapport aux rations avec d’autres sources de protéines, les performances des agneaux allaités par des mères bénéficiant de tourteau de colza sont inchangées. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les fiches «du tourteau de colza en lactation» ou «pratique d’utilisation du tourteau de colza pour les ovins viande» sur www.idele.fr et www.inn-ovin.fr. Des rations et prix d’intérêts y sont indiqués avec différents fourrages.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2453 | juillet 2017

Dernier numéro
N° 2453 | juillet 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui