L'Avenir Agricole et Rural 19 août 2016 à 08h00 | Par L'Avenir Agricole et Rural

CHAMBRE D'AGRICULTURE : objectiver et réagir face à la crise

Les termes ne manquent pas pour qualifier cette récolte 2016. Elle impacte les céréaliers et aggrave les difficultés des éleveurs. Pour autant, passé le “choc psychologique” de la mauvaise moisson, il importe vite d’objectiver et de mesurer les incidences économiques : c’est le réflexe d’une gestion d’entreprise. Cela permet à court terme de prendre un certain nombre de décisions d’ordre technique et économique pour les prochains semis. Pour autant, les réflexions moyen terme doivent porter sur les variations à apporter à la stratégie de l’entreprise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J GUTHER Reussir

Une chose est sûre : le contexte actuel oblige à revisiter les modèles d’exploitations. L’exercice est délicat mais salutaire. C’est sur ce chemin que la Chambre d’Agriculture vous conseille et vous accompagne. L’article ci-après pose un certain nombre de recommandations qui peuvent être mises en oeuvre dès à présent. Nous aurons l’occasion de compléter cette information dans les semaines à venir par une série d’articles consacrés à différents points d’adaptation accessibles aux exploitants.

Accompagnement

Centraliser les demandes des agriculteurs

Dans l’hypothèse où un exploitant serait perdu ou dans une situation de stress sur son exploitation, la Chambre d’agriculture met à disposition un numéro pour appeler. Au terme d’un entretien de quelques minutes, nous pourrons orienter l’agriculteur vers la bonne démarche.

Vous pouvez appeler

au 03 25 35 03 42 ou 06 03 82 92 81 (Didier PETIT)

ou 06 29 14 87 95

(Marie GEOFFRIN).

 

Ne pas rester isolé face à une situation financière dégradée

Une première analyse gratuite et confidentielle de la situation sera proposée. Différents degrés d’accompagnement peuvent être mis en œuvre en fonction de la nature du dossier ou si l’exploitant souhaite un accompagnement renforcé. La plupart du temps, un tour de table avec les créanciers et les fournisseurs est proposé. La cellule REAGIR intervient également dans les problèmes relationnels ou pour accompagner des difficultés personnelles (santé, maladie,….).

Dans le cas d’une détresse psychologique sérieuse Agri’écoute, est un numéro qui permet de dialoguer anonymement et de façon confidentielle avec des bénévoles formés. N’hésitez pas à parler de vos difficultés  au 09 69 39 29 19 (prix d’un appel local) accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

La cellule REAGIR est un dispositif animé par la Chambre d’agriculture de la Haute Marne avec la MSA Sud Champagne et le soutien financier du Conseil Régional Grand Est

Retrouvez la suite de notre article dans notre édition papier de cette semaine page 04
Bonne lecture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2462 | septembre 2017

Dernier numéro
N° 2462 | septembre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui