L'Avenir Agricole et Rural 19 septembre 2013 à 10h23 | Par L'Avenir Agricole et Rural

CHAMBRE D’AGRICULTURE - Les chefs croquent le fruit «bien défendu» ...

Mercredi 11septembre, Appro52.fr ouvrait son offre dédiée à la restauration collective, avec une gamme composée de légumes, produits laitiers et pommes à couteaux en direct de la ferme. Pour ce lancement, une quinzaine de collèges, lycée, centres de formation professionnelle haut marnais ont confirmé leur envie de s’approvisionner en produits locaux en répondant à l’invitation de la Chambre d’agriculture et de Pierre Cuvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Appro52.fr : une vitrine alléchante pour vendre à la restauration collective des pommes, légumes de saison et produits laitiers en direct de la ferme.
Appro52.fr : une vitrine alléchante pour vendre à la restauration collective des pommes, légumes de saison et produits laitiers en direct de la ferme. - © C CONIL

Une vingtaine d’intendants et gestionnaires représentant des collèges, lycées et centre de formation professionnelle se sont retrouvés autour de Pierre Cuvier et des animatrices le Chambre d’agriculture aux Vergers du Barrois.

 

La visite très pédagogique de Pierre Cuvier a passionné les novices comme les initiés car parmi les cuisiniers et intendants, certains se sont avoué des «Croqueurs de pommes» avertis. D’allée en allée, Pierre Cuvier leur a vanté les mérites de chacune de ses 13 variétés de pommes. Les cuisiniers ont découvert leurs particularités, croquant tour à tour Arlette, Suntan, initial, Belchard Chanteclerc, Boscop, Golden.

 

Pierre a développé ses techniques pour éviter les ravageurs telle la plantation de haies entomofaunes composites, les érables sont très efficaces. Et après avoir dévoilé quelques astuces pour réussir le greffage,  c’est devant quelques arbres aux branches encore fragiles, Pierre explique «Là j’ai choisi de conserver les porte-greffes et de renouveler seulement les greffons. C’est une manière de gagner du temps en adaptant mon verger au marché local et à ses attentes. Aujourd’hui, je remplace certaines des variétés choisies en 2002, qui, depuis, se sont révélées peu appréciées des clients ou alors mal adaptées au climat».

 

L’eau à bouche

La Chambre d’agriculture avait misé sur l’attrait du verger pour réunir un maximum de cuisiniers et intendants et leur présenter la plateforme Appro52. fr. Pour qu’au-delà des photos non contractuelles affichées sur le site vitrine, leurs produits soient perceptibles, plusieurs des producteurs référencés sur la plateforme proposaient aux cuisiniers et gestionnaires, un buffet composé de leurs produits disponibles dès aujourd’hui sur appro52.fr.

 

Au menu lentilles de Colmier le Haut, tomates de Prez sous Lafauche, concombres et batavia d’Arc en Barrois, chèvres secs ou frais de Riaucourt, faisselles et yaourts d’Esnoms-au-Val, œufs de plein air de Colombey-les-2 Eglises et jus de pomme, le tout accompagné de généreuses explications. Nadège Guichard, Benjamin Sanchez, Estelle Foulon, Remy Babouot n’ont pas regretté le détour, jeunes agriculteurs heureux de se retrouver, ils se déclarent prêts à accueillir eux-mêmes les cuistots dans leur exploitation.

Pour la Chambre d’agriculture «La grande victoire est d’avoir suscité l’intérêt de 15 collèges et lycées. L’espoir est qu’ils utilisent le site pour commander quelques produits locaux et qu’ils soient satisfaits de leur qualité et du service. Cela les semaines à venir le diront…»

 

Pour le collège de Colombey-les-2 Eglises qui découvrait les vergers et appro52 «Savoir où et comment sont produites les denrées que l’on prépare est sécurisant … ». Pour Denis Roche cuisinier au collège de Châteauvillain, utilisateur averti de produits locaux «Il faut encore enrichir la gamme, notre adhésion à la démarche aidera d’autres agriculteurs à développer des cultures légumières, des fromageries à la ferme … »

 

Le saviez-vous

• Plus de 800000 repas annuels sont servis dans les 25 collèges haut-marnais

• Cela représente un besoin de plus 65 tonnes de pommes de terre et 40000à 50000euros de chiffre d’affaires potentiel.

• Si on y ajoute les repas servis dans les lycées, ce besoin est de plus de 125 tonnes

• L’observatoire des repas locorégionaux démontre qu’un repas local à base de produits de saison n’est pas plus coûteux que le même repas en produits «importés».

Du terrain pour des cultures légumières

Producteur maraîcher recherche 1 à 3ha de terrain maraîcher à louer ou à vendre dans un rayon de 15km autour de Arc en Barrois pour développer son activité et étudie toute proposition.

 


Si vous avez une parcelle disponible,


contactez la Chambre d’agriculture: 03
25 35 00 60



Appro52.fr est soutenu par le Conseil Général,

le Conseil Régional et l’Europe


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2466 | octobre 2017

Dernier numéro
N° 2466 | octobre 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui