L'Avenir Agricole et Rural 06 décembre 2007 à 00h00 | Par F.Thevenin

CHAMBRE D'AGRICULTURE - HAUTE MARNE - UN BUDGET EXTREMEMENT SERRE

La session de la Chambre d’Agriculture a essentiellement été axée sur le budget 2 008. Pour faire face au déficit, 4 axes ont été choisis : reconfigurer l’offre de service, ajuster les tarifs des prestations, mobiliser les fonds publics et accroître la taxe sur le foncier non bâti. Malgré cela, le déficit 2 008 est estimé à 283 000 euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2008, la Chambre d’Agriculture de Haute-Marne structurera son action autour de trois objectifs majeurs :
- Porter l’intérêt général de l’agriculture haut-maranise, en particulier auprès des services de l’Etat, auprès du Conseil Général et du Conseil Régional.
- Animer des actions collectives favorisant le développement d’une agriculture durable. La Chambre fédérera les initiatives des agriculteurs ou de leurs organisations et jouera son rôle d’interface entre agriculture et collectivités.
- Déployer des services de qualité auprès des agriculteurs, des OPA, des collectivités et des autres acteurs du développement territorial.

Nouvelle politique

Pour mener à bien ces objectifs, après une baisse de son effectif salarié, la Chambre juge qu’elle doit maintenir sa capacité d’intervention à son niveau actuel sur l’ensemble du territoire départemental.
Etant budgétairement en déséquilibre (prévision de 283 000 euros pour 2008), particulièrement en raison de recettes d’imposition historiquement très basses, elle cherche à accroître ses ressources en développant les partenariats avec les collectivités et l’Etat, en reconfigurant son offre de service et en revalorisant progressivement ses tarifs.
Sur deux ans, les prestations d’intérêt privé seront tarifées à prix coûtant. La Chambre réservera la quasi-totalité de son intervention financière aux seules actions d’intérêt général.
Elle mènera une politique d’accompagnement et de formation de ses agents pour ajuster leurs interventions aux besoins des bénéficiaires.

Hausse d’une taxe

Par ailleurs, voulant accroître ses ressources propres et mobiliser des cofinancements, elle demande une dérogation au ministère de l’Agriculture lui permettant d’augmenter le produit de sa taxe sur le Foncier Non Bâti (TFNB) au-delà du taux fixé par la loi de finances 2 008 (3,4 %).
Enfin, pendant cette phase d’adaptation, elle accepte de prélever sur son fonds de roulement (460 000 euros) qui passe à 108 jours au lieu des 141 actuellement avec, pour objectif, de rétablir l’équilibre en 2010.

Projet d’investissement

CerFrance 52 doit quitter ses locaux actuels de Joinville et projette de construire à proximité sur Vecqueville. Profitant de l’occasion, la Chambre et la MSA envisagent de le rejoindre pour reconstituer ensemble un pôle de service agricole pour le nord Haute-Marne.
La Chambre est actuellement propriétaire de l’immeuble où sont situés ses bureaux décentralisés sur Joinville. La Mairie ou la Communauté de Communes Marne Rognon se sont déclarées intéressées par un rachat de ce bâtiment (environ 153 000 euros).
Sur Vecqueville, une construction modulaire est envisagée. Elle présente une esthétique « particulière » mais également un coût inférieur de l’ordre de 15 % à la construction traditionnelle et surtout une rapidité de mise en œuvre qui intéresse particulièrement CerFrance Haute-Marne.

La Chambre cherche à rester propriétaire. Il lui en coûterait 193 000 euros pour 106 m2. Le produit de la vente pourrait être de 153 euros pour 150 m2. L’opération n’a pas d’intérêt patrimonial mais structurerait un partenariat entre OPA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Avenir Agricole et Rural se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Avenir Agricole et Rural
La couverture du journal L'Avenir Agricole et Rural n°2521 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2521 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui